À la une

Palmer & vous

L'œnothèque
Millésimes
La complexité d'un terroir et l'écoute de ses hommes au service de vins tenus, équilibrés, longs, et soyeux. Une signature.
Découvrir
wine_library_chateau_palmer
Exposition
Jardins Naturels
Une nouvelle année d’exposition débute à Château Palmer à partir du mois de mars. Sebastião Salgado, grand photographe passionné et passionnant exposera une sélection de photographies issues de son oeuvre Genesis, du 13 mars au 25 août 2017.
Découvrir
Salgado_chateau_palmer
Le Domaine

Au Vignoble

La nature de Château Palmer. Au cœur de Margaux, 66 hectares de graves et d’enherbement fixant la Garonne. Entre ce sol riche de ses histoires séculaires et ses cieux au microclimat horaire, des vignes que fixent à leur tour les hommes et les femmes du domaine. Un terroir, trois cépages : l’horizon de Château Palmer.
Découvrir
in_the_vineyards_chateau_palmer_600x844
Rencontres

SYLVAIN
FRIES

Responsable R&D vignoble
Château Palmer, Margaux
« Col bleu », vitrailliste… Ce Mulhousien s’est remis en cause plusieurs fois, a connu plusieurs vies. Utile à l’heure de donner un nouvel élan au domaine…
Découvrir
À la une

2016, L’équilibre est dans la nature

Les beaux jours. Le printemps continue sur sa lancée, laissant derrière lui une semaine de primeurs...

Avril 2017 - Les beaux jours. Le printemps continue sur sa lancée, laissant derrière lui une semaine de primeurs aussi intense qu’ensoleillée. Puis le calme. La nature grandit, le jardin murmure. L’occasion de revenir sur la naissance de ce joli millésime 2016.

Pour certains millésimes, il semble que, de la floraison à la récolte, le cycle de la vie progresse sur le tempo tranquille d’une horloge enchantée.
Mais c’est bien quand les saisons sont erratiques, et que les vignerons bataillent ferme pour y remettre de l’ordre, que les domaines peuvent révèler l’essence d’un grand cru – il en fut ainsi en 2016.
Un hiver si doux que les merlots bourgeonnèrent précocemment, un printemps si humide que l’on redouta la catastrophe du mildiou. Nos équipes étaient aux aguets. Elles ont relevé le défi, tels les grands musiciens de jazz qui, sur une note innattendue, tirent de la tonalité troublée une mélodie jubilatoire. Elles ont improvisé avec justesse, jusqu’à ce qu’un été sec et harmonieux offre un joli répit. Vint l’automne et la note bleue. Et commencèrent le 3 octobre les vendanges les plus tardives de l’histoire du domaine !
La récolte fut modeste mais l’intensité aromatique des raisins étonnante. La puissance des tannins nous invita à les extraire de manière soutenue.

Sublimer de telles grappes est la raison d’être des artisans du chai. Après les premiers mois d’élevage, l’équilibre de nos deux vins, Palmer et Alter Ego, diffère de celui des grands millésimes précédents : un degré d’alcool classique, mais une structure tannique d’une belle densité. Au bout du compte, le velours si caractéristique de nos vins, encore renforcé en 2016, apporte la preuve soyeuse que lors des millésimes imprévisibles, Château Palmer trouve le rythme parfait.

Découvrir
primeurs_palmer_422

« J'ai une tendresse particulière pour le Palmer 2009. Je me revois entrain de le déguster dans les chais pendant les vinifications. »

Sylvain Fries, Responsable R&D vignoble, Château Palmer