À la une

Palmer & vous

Le Domaine

Héritage

L’histoire de Château de Palmer. Son passé-présent continu, avec pour trait d’union la passion. Celle qui anime tour à tour le Major Général Palmer, les frères Pereire et, aujourd’hui, les familles Mähler-Besse ainsi que Sichel. Galerie de portraits…
Découvrir
heritage_chateau_palmer_600x844
L'œnothèque
Millésimes
La complexité d'un terroir et l'écoute de ses hommes au service de vins tenus, équilibrés, longs, et soyeux. Une signature.
Découvrir
wine_library_chateau_palmer
Champs libre
L'ESPRIT BRAS
L’Aubrac, partie septentrionale de l’Aveyron. Haut plateau volcanique et granitique. Terre d’inspiration. C’est là, au milieu d’une nature riche, source de création, que Michel et Sébastien Bras cultivent et cuisinent cet immense jardin avec passion. Le ciment de l’esprit Bras.
Découvrir
bras
À la Une

Au coeur de l’hiver

Depuis quelques jours, une vague de froid s’installe sur la France et le matin, une légère couche de glace...

Janvier 2017 - Depuis quelques jours, une vague de froid s’installe sur la France et le matin, une légère couche de glace recouvre le vignoble de Château Palmer. Une gelée blanche.
Au coeur de cette nature silencieuse, les vignerons taillent la vigne, sécaillent*, acanent, plient.

L’acanage est la fixation du pied de vigne à son marquant (ou petit piquet) et au fil de pliage. Cette pratique permet de stabiliser les pieds pour travailler le sol. Un maintien suffisant passe par trois attaches : une au niveau du tronc et une sur chaque bras du cep. Ce travail hivernal débute en règle générale une à deux semaines après le début de la taille. Cette année, nous avons commencé à acaner mi-décembre.
Nous acanons avec du vime (brin d'osier), une méthode ancestrale que nous n'avons jamais abandonnée. Elle nous permet d’avoir un lien résistant et naturel. Les vimes tiennent entre deux et trois ans, selon la météo. Lorsqu’ils viennent à céder, ils se dégradent naturellement dans le sol puis sont remplacés par de nouveaux vimes.
Pour fixer un vime, le vigneron l’enroule autour du tronc ou du bras du cep. Il entremêle ensuite les extrémités du vime entre elles, et assure le maintien du vime en recourbant l’une des extrémités contre le cep. La seconde extrémité du vime est alors sectionnée. Ces gestes, rapides et sûrs, sont répétés environ 1500 fois par jour par le vigneron.

Le pliage consiste quant à lui à attacher chacune des astes de la vigne (sarment conservé lors de la taille) sur le fil porteur, ou dit « fil de pliage ». Le nombre d’astes varie selon la vigueur du cep. Nous en conservons généralement deux.

Des tâches minutieuses, jumelées à la taille et au sécaillage, que les vignerons réalisent avec attention pour que la vigne se réveille tout en douceur.

* Le sécaillage consiste à entretenir le palissage, en changeant les piquets usés et les fils destinés à soutenir la vigne.
 

Découvrir
In_the_Heart_of_Winter
Rencontres

Naresh
Joshi

Chirurgien Ophtalmologue
Bupa Cromwell Hospital, Londres
En Angleterre et ailleurs, il compte parmi les plus éminents représentants de sa profession. Derrière ce succès, une histoire, de l’opiniâtreté et beaucoup de respect. Comme un écho à la philosophie même de Château Palmer…
Découvrir

« J’ai l’intime conviction de travailler moi aussi sur un terroir, particulier, sensible, riche d’une longue histoire : l’homme. »

Naresh Joshi, Chirurgien Ophtalmique, Londres