À la une

Palmer & vous

chirurgien naresh joshi

Naresh Joshi

Chirurgien Ophtalmologue
Bupa Cromwell Hospital, Londres
En Angleterre et ailleurs, il compte parmi les plus éminents représentants de sa profession. Derrière ce succès, une histoire, de l’opiniâtreté et beaucoup de respect. Comme un écho à la philosophie même de Château Palmer…

Pourquoi vous être engagé dans une voie si spécialisée ?

Le fruit de mon héritage et de mon bagage personnel, sans doute. Je suis issu d’une famille népalaise d’ophtalmologues. Marcher dans leurs pas me semblait inévitable. À un détail près, qui a toute son importance : mon perfectionnisme ! De ce point de vue, la chirurgie oculaire, tant réparatrice qu’esthétique, satisfait pleinement mes obsessions et compulsions. Il y a plus de 20 ans maintenant, je me suis donc lancé dans cette voie, assez peu reconnue à l’époque, très en vogue aujourd’hui.

chirurgien naresh joshi

Quel est votre quotidien ?

Il est mouvant. Tel est mon choix. Je refuse l’attentisme, la passivité, la moutonnerie… Si j’ai pris l’habitude d’opérer le matin et de recevoir en consultation l’après-midi, je ne cesse aussi de parcourir le monde pour partager mes connaissances et les enrichir. Entre conférences et rencontres, je transmets autant que j’apprends. Mon quotidien est fait d’échanges, à chaque fois différents. En particulier avec mes patients. En tant que docteur, je dois leur offrir le plus grand soin, dans tous les sens du terme. À commencer par une observation et une écoute attentives.

Compareriez-vous l’attention que vous portez à vos patients à celle d’un vigneron auprès de ses vignes ?

Quitte à surprendre, oui. Cette similitude est bien plus forte qu’il n’y paraît. J’ai l’intime conviction de travailler moi aussi sur un terroir, particulier, sensible, riche d’une longue histoire : l’homme. Ma responsabilité est de le respecter. Dans ma profession, comme en viticulture, ceux qui ont compris cette vérité absolue en récoltent les fruits !

paysage montagnes
"J’ai l’intime conviction de travailler moi aussi sur un terroir, particulier, sensible, riche d’une longue histoire : l’homme."
Naresh Joshi, Chirurgien Ophtalmique, Londres
bouteilles chateau palmer

Quel a été votre dernier moment Palmer ?

J’ai eu la chance d’en vivre plusieurs. À ce jour, le plus extraordinaire reste certainement ce dîner en accords mets-vins majeurs, organisé autour de bouteilles et de magnums de Château 1959, 1961 et 1966, en présence d’invités formidables, dont quelques représentants de Château Palmer…