À la une

Palmer & vous

hearder_thread_garden
Champs Libres

Fil Rouge

La ligne directrice. Celle fixée dès le mois de janvier pour organiser jusqu’en décembre nos prises de parole, de vue, de son… Toutes ces expressions autres que le vin lui-même qui enrichissent notre quotidien et le sien.

2017

Le jardin

«  Fleurs sauvages et abeilles dans les vignes.
Épinard-fraise, shiso, guimauve, au potager.
Vaches et brebis, paissant sur de vastes prairies.
Rosiers grimpants aux murs et anémones du Japon à leurs pieds.
Le jardin enchante, nourrit, équilibre et signe une Maison.
Il révèle son passé et son avenir, son intimité et son ouverture au monde, sa science et sa poésie.
 
À Château Palmer, cette biodiversité fait sens.
Elle sourit à notre terroir et illumine nos vins…
Un jardin à cultiver. »
 
the_garden_chateau_palmer
garden_Nicolas_Joubard

DANS L'ŒIL DE PALMER

LE JARDIN À L'ANGLAISE

Il berce le château, plante son histoire. Celle d’une Maison édifiée au XIXe siècle par Charles Palmer, futur Major Général de l’armée britannique. Il voit loin aussi, au-delà de ses racines. De points de vue en perspectives choisis, son parcours sinueux prend parti. À l’image des vins de Palmer. Sa composition, changeante, rythmée, ne contrôle pas la nature : elle invite à en jouir, de découvertes en surprises. Ses composantes, riches de mille et une variétés, nourrissent le regard.

Elles le caressent, entre frênes, tamaris, arbousiers, vendangeuses d’ici et tulbaghias, hortensias, cornouillers d’ailleurs. Une nature plurielle, hors cadre, pour des vins complexes, à part.

Un jardin à l’anglaise, what else. Celui de Château Palmer, of course.

slyder_maitetxu_etcheverria-voyages_insulaires_chateau_palmer
EXPOSITION
VOYAGES INSULAIRES
Maitetxu Etcheverria

Du 2 septembre au 20 décembre 2017, Château Palmer accueille une nouvelle exposition. Après avoir voyagé autour du monde avec les « Jardins Naturels »  de Sebastião Salgado, c’est dans le Médoc que nous ramène cette nouvelle exposition, issue de la série Voyages insulaires réalisée par Maitetxu Etcheverria.

fermer

Septembre 2017 - Du 2 septembre au 20 décembre 2017, Château Palmer accueille une nouvelle exposition. Après avoir voyagé autour du monde avec les « Jardins Naturels »  de Sebastião Salgado, c’est dans le Médoc que nous ramène cette nouvelle exposition, issue de la série Voyages insulaires réalisée par Maitetxu Etcheverria.

Les décors fascinent la photographe bordelaise. De longue date. À Paris, à la Fémis, elle s’immerge dans leurs ateliers de construction. Plus tard, à Bucarest, elle investit les studios de cinéma de la ville. D’un trottoir à l’autre, elle change de lieu, de pays, d’époque…
Interpellée par la disparition de l’île de Trompeloup, au large de Pauillac, Maitetxu Etcheverria pose depuis deux ans son regard sur le chapelet d’îles de l’estuaire de la Gironde. Cette série de 25 photographies fige un environnement en constante mutation. Des îles de l’estuaire dont les contours fluctuent en fonction des courants du fleuve et dont les paysages évoluent au rythme du travail des saisonniers agricoles.

Certaines de ces îles ont été habitées et cultivées au cours des siècles derniers. Une dizaine d’entre elles ont ainsi été investies par l’homme. Peu à peu désertées au gré du temps et des changements agricoles, ces îles ont finalement vu la nature reprendre ses droits sur les digues laissées à l’abandon. Aujourd’hui, elles apparaissent comme un héritage culturel et géologique à préserver.

La série Voyages insulaires est co-produite par le Frac Aquitaine, l’IDDAC, arrêt sur l’image galerie et le Château Palmer, avec le soutien du Conseil départemental de la Gironde, de Gens d’estuaire, du Centre d'Art Contemporain Photographique - Villa Pérochon (CACP) de Niort et de Central DUPON Images. Elle a permis à Maitetxu Etcheverria de bénéficier en 2017 de l’Aide Individuelle à la Création de la Drac Nouvelle-Aquitaine.

L'exposition Voyages insulaires est visible dans le cadre des visites à Château Palmer du 2 septembre au 20 décembre 2017. Pour réserver, une demande par e-mail doit être adressée à chateau-palmer@chateau-palmer.com.

Salgado_chateau_palmer
EXPOSITION
JARDINS NATURELS
Sebastião Salgado

Mars 2017 - Une nouvelle année d’exposition débute à Château Palmer à partir du mois de mars.
Sebastião Salgado, grand photographe passionné et passionnant exposera une sélection de photographies issues de son oeuvre Genesis, du 13 mars au 25 août 2017.

fermer

Mars 2017 - Une nouvelle année d’exposition débute à Château Palmer à partir du mois de mars.

Sebastião Salgado, grand photographe passionné et passionnant exposera une sélection de photographies issues de son oeuvre Genesis, du 13 mars au 25 août 2017. Cette série regroupe des photographies de la nature, celle non façonnée par l’homme, prises aux quatre coins du globe. Comme pour nous rappeler la beauté du monde qui nous entoure, de cette flore sauvage, vierge d’intervention humaine.

Cette sélection faite pour Château Palmer par Sebastião Salgado et Léila Wanick Salgado, commissaire de l'exposition, révèle notre jardin planétaire. Un jardin hors-norme, sans frontières, aux mille et unes espèces de végétaux.
Salgado nous fait redécouvrir la beauté de notre planète. Il nous interpelle par le biais de ses photographies, pour une prise de conscience. La nature native disparait, pourtant véritable trésor du monde. « On a quitté notre planète » explique Salgado, « il faut retourner vers la nature, l’aimer, la contempler, la respecter ».

Une exposition forte, visible dans le cadre des visites à Château Palmer. Pour réserver, une demande par e-mail doit être adressée à chateau-palmer@chateau-palmer.com.

bras
Inspiration
L'ESPRIT
BRAS

L’Aubrac, partie septentrionale de l’Aveyron. Haut plateau volcanique et granitique. Terre d’inspiration. C’est là, au milieu d’une nature riche, source de création, que Michel et Sébastien Bras cultivent et cuisinent cet immense jardin avec passion. Le ciment de l’esprit Bras. A découvrir au Suquet à partir du 6 avril 2017. http://www.bras.fr

fermer

L’Aubrac, partie septentrionale de l’Aveyron. Haut plateau volcanique et granitique. Terre d’inspiration. C’est là, au milieu d’une nature riche, source de création, que Michel et Sébastien Bras cultivent et cuisinent cet immense jardin avec passion. Le ciment de l’esprit Bras. A découvrir au Suquet à partir du 6 avril 2017. www.bras.fr

L’Aubrac, partie septentrionale de l’Aveyron. Haut plateau volcanique et granitique. Terre d’inspiration. C’est là, au milieu d’une nature riche, source de création, que Michel et Sébastien Bras cultivent et cuisinent cet immense jardin avec passion. Le ciment de l’esprit Bras. A découvrir au Suquet à partir du 6 avril 2017. www.bras.fr

L’Aubrac, partie septentrionale de l’Aveyron. Haut plateau volcanique et granitique. Terre d’inspiration. C’est là, au milieu d’une nature riche, source de création, que Michel et Sébastien Bras cultivent et cuisinent cet immense jardin avec passion. Le ciment de l’esprit Bras. A découvrir au Suquet à partir du 6 avril 2017. www.bras.fr

DANS L'ŒIL DE PALMER

Les paradis terrestres

Jardins ou pairi-daeza, en vieux persan. Littéralement « espaces clos ».

Le terme donnera le mot « paradis »… La symbolique est forte. Elle dépasse la beauté nue de ces parterres végétaux.

Dans la cité antique de Pasargades, première capitale de l’Empire perse, les voilà protégés des regards par de hauts murs. Des canaux et des bassins les organisent. L’eau les signe. Dans ses reflets, le ciel. Comme autant de miroirs de la puissance divine du souverain en son parc. L’expression aussi du pouvoir du jardinier. Un magicien. Entre ses mains, dedans et dehors se confondent, l’intime se dévoile, les jardins livrent leurs richesses.

Pour qui sait prendre le temps de regarder, de rester à l’écoute… Une quête et une leçon.

 

earthly_paradise_chateau_palmer