À la une

Palmer & vous

header image flowers
Champs Libres

Hors-Champ

Les petites histoires font les grandes.
Ailleurs comme à Château Palmer.
Dans son village, les chemins de traverse sont légion.
Petit tour donc de ces à-côtés qui touchent au cœur.

Hors-Champ

Historical

Derrière ce nom, une pratique du XIXe associant grands crus et vin de la région de l’Hermitage dans le nord de la vallée du Rhône. 

Un exercice intéressant. Les équipes de Château Palmer sont piquées au vif. Pourquoi ne pas remettre à jour cette pratique ? Cela permettrait de proposer une nouvelle expression du terroir et de reprendre le fil de l'Histoire. En 2004, des lots choisis parmi les plus représentatifs du millésime sont « hermitagés » en prenant soin d'en respecter l'élégance, l'équilibre et la délicatesse, tout en y ajoutant une pointe d'exotisme. Résultat ? Quatre barriques de cette production confidentielle. En 2006, 2007, 2010 et 2013, même expérimentation, même (re)découverte, estampillée, « Historical XIXth Century Wine ».

Découvrir
Hors-Champ

Colorama

Avant que les vins de Château Palmer ne voient rouge, la couleur de leurs fruits est toute autre. Au fil des saisons, lumière sur un panorama de tonalités inattendues, bien plus complexes qu’il n’y paraît…  

Vert chlorophylle d’abord. Une couleur douce. Celle d’un fruit fraîchement sorti.
Vert clair à translucide, ensuite. Comme un passage obligé pour changer à nouveau de couleur.
Rose, rouge puis brun, plus tard. Les anthocyanes, des matières colorantes, entrent en action. Sous leur effet, le grain bleuit.
Bleu prune, enfin. Signe que le raisin arrive à maturité.
Une dégustation quotidienne décide alors de son sort. La récolte faite, une nouvelle page s’ouvre. Blanche cette fois…
Découvrir
grappe raisins
Hors-Champ

Bleu Palmer

Sa profondeur est telle que d’aucun la voit noire. L’étiquette de Palmer est pourtant bleue. Depuis la nuit des temps ou presque. Cette singularité, le domaine l’entretient avec soin.

Bleu Palmer, une référence à part entière. Une exception aussi. Aucun cru du Médoc n’a fait le choix d’une telle couleur. Une idée tombée du ciel ? Pas vraiment. Depuis le Moyen-Âge, le bleu a des vertus positives : il rassure et réhausse. Plutôt bienvenu pour un vin. Ceci explique sans doute cela. Et ce, depuis… Impossible de le savoir. Seul repère : une bouteille de 1869 dégustée chez un grand collectionneur américain, arborant la désormais célèbre étiquette bleu nuit, tirant vers le violet. La tonalité du raisin à maturité. Elle est peut-être tout simplement là l’explication de ce choix de couleur… Naturellement.

Découvrir
bouteille chateau palmer
Hors-Champ

Blanc Palmer

Le Vin Blanc de Palmer. Une production confidentielle qui renoue avec de vieilles traditions. Ou comment rejouer l’histoire…

Être propriétaire a ses avantages. Au début du XXe siècle, il était de coutume de produire quelques barriques de vin blanc à leur usage exclusif. Jusque dans les années 30, Château Palmer se plie volontiers à cette règle. La guerre y met fin. Un temps… À la fin des années 1990, le caveau du domaine livre ses secrets : par hasard, deux bouteilles de Palmer blanc de 1925 y sont retrouvées… Au village et dans les vignes, curiosité, complexité et remise en cause permanente font le reste. Dans les années 2000, des pieds de muscadelle, de sauvignon gris et de lauzet sont replantés. Depuis 2007, le Vin Blanc de Palmer renaît… 

Découvrir
Vin blanc de Palmer
Hors-champ

La vie de château

Un pavillon rectangulaire, quatre tours élancées, un style néo-Renaissance ciselé... Le long de la route de Margaux, le Château Palmer interpelle. Mieux, à y regarder de plus près, la demeure se révèle pleine de surprises…

À commencer par ses ornements en façade. Leurs motifs végétaux rappellent l’étiquette de Palmer. Autre clin d’œil aux vins : l’harmonie de la bâtisse. À la verticalité de ses flèches et cheminées répondent ses balustrades et crêtes soulignant son horizontalité. Amusant. Comme les initiales « EP » et « IP » sculptées au-dessus des portes d’entrée, pour Émile et Isaac Pereire, les deux frères commanditaires. Un sens du détail et une cohérence d’autant plus remarquables que l’ensemble a été dessiné et construit en un an, de 1853 à 1854. Charles Burguet, alors Architecte Municipal de Bordeaux, en est l’auteur. Ceci explique sans doute cela.

Découvrir
Chateau Palmer