CHATEAU PALMER > 2003

2003, l'année de la canicule
Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

Ce millésime extraordinaire se caractérise par plusieurs périodes de très fortes chaleurs, les températures ayant côtoyé ou même dépassé les 40 °C en juin, juillet et août. Jamais depuis 150 ans, un tel cumul de chaleurs n'a été enregistré. La pluviométrie globalement déficitaire et la sécheresse, auront accentué les effets de la chaleur, mais c'est bien la canicule qui reste le fait marquant de 2003.
La conséquence est un volume très faible, avec des grains petits aux peaux épaisses.
Les vendanges 2003 sont, après 1989, les plus précoces depuis 60 ans. Elles ont débuté le 8 septembre pour le Merlot, le 16 pour le Cabernet et le Petit Verdot, se sont achevées le 20.
Les vinifications ont été conduites avec précaution, étant donné les degrés élevés et la maturité avancée des Merlots.
Une macération relativement courte (17 jours), a permis de conserver la fraîcheur et l'équilibre des vins. Ils sont pleins de charme et présentent toute la chair des fruits bien mûrs.
Malgré les excès de chaleur, les vins expriment une fois de plus la classe de leur terroir et révèleront avec le temps le caractère exceptionnel de ce millésime.


Date de vendanges : du 08/09/2003 au 20/09/2003

L'assemblage

Cabernet Sauvignon : 68 %
Merlot : 20 %
Petit Verdot : 12 %

Potentiel de garde

2020+

Dégustation

Commentaire de dégustation de Enrico Bernardo, le 01/12/2011.

La robe est intense, rouge rubis avec des reflets grenats qui évoque un début d'évolution.
Le bouquet rappelle les notes de fruits confits comme la prune, cerise à l'eau de vie et poivre noir.
L'élevage est très intégré avec un caractère méditerranéen.
En bouche, il est rond, chaleureux, peu tannique et avec peu d'acidité.
Il est accompli et plaisant avec un léger excès de maturité.

Commentaire de dégustation de Georges Lepré, le 04/02/2009.

Profonde robe pourpre.

Nez chaleureux de fruits noirs macérés, de figue, de cacao, d'épices douces, de café torréfié, de caramel, de pivoine, de cuir, et de fumé.

Bouche ample, généreuse, au fruit opulent et aux tanins épanouis et suaves. Le vin se développe sur le moelleux, le gras et garde cependant une fraîcheur tenace et bienvenue.
L'équilibre est là et ne se dément jamais jusqu'à la finale qui n'en finit pas.

La richesse du millésime n'entame en rien la race du terroir. Palmer assume et rassure.
Bouteille à laisser mûrir encore quelques années en cave. Apogée probable : 2012-2030.

Opinions de la presse

Le Grand Guide des Vins de France 2009, Bettane et Desseauve, le 01/09/2008
« Beau nez floral, aérien, texture ample mais tendre, tanin caressant, vin de grand charme mais moins complet que le 2005. »

La Revue du Vin de France, Hélène Durand, Philippe Maurange, Olivier Poels et Olivier Poussier, le 01/09/2006
« Velouté superbe, grande complexité de bouche et équilibre remarquable. Richement doté et savoureux, il est armé pour une longue garde. »

Patterson's Beverage Journal, Anthony Dias Blue, le 01/04/2006
« Consistently one of the great wines of the Médoc; ripe, clean, modern flavors of bright plum and juicy acidity, with an elegant, stylish finish. »

Vinum, Barbara Schroeder & Rolph Bichsel, le 01/04/2006
« Un très beau vin, car il possède non seulement du suc et de la rondeur, mais également de la race, ce qui n'est pas du tout évident dans ce millésime. Quant à la concentration et l'extraction, elles sont là et bien là, mais sans gacher l'équilibre. Un grand vin, parce qu'il présente une nouvelle fois de la typicité, avec une expression aromatique très riche et de la complexité. L'alcool reste perceptible en fin de bouche.  »

Wine Enthusiast, Roger Voss, le 01/04/2006
« With its usual high proportion of Merlot, Palmer 2003 was always going to be a generous, very ripe wine. And so it is proving, but what is so satisfying about the wine at this stage is that the great sweet fruit, which comes right out the glass. Underneath, of course, there are tannins, so this wine could be drunk soon, and then aged for another 15 years.  »

Vinum, Barbara Schroeder - Rolf Bichsel, le 01/03/2006
« Sehr schöner Wein, weil er neben Saft und Fülle auch Rasse besitzt, was nicht selbstverstÄndlich ist in diesem Jahr. Der Extrakt und die harten Tannine sind an der obersten Grenze - mehr wÄre bereits wieder weniger gewesen. Grosser wein, weil er auch in diesem Jahr mit typizität aufwartet Aromareichtum und KomplexitÄt. Der Alkohol bleibt spürbar im finale. »

www.tastedonline.com., Hervé Pennequin, le 01/01/2006
« Dark garnet, relatively intense, fine appearance, dense to the rim, fine viscosity - Smoky, meaty, light notes of mandarin, spices, cloves, excellent intensity - Beautiful violets, plum, coffee bean, cacao, meaty, smooth presence of wood, balanced expression of structure of alcohol, the full, round body and the acidity, very fine complexity, racy tannins, very well textured, lengthy persistence, fine finish, very well balanced, racy , full bodied, very fine quality wine.
 »

www.tastedonline.com., Roger Dagorn, le 01/01/2006
« Attractive and intense, quite dense to rim - Fruit bomb, tobacco aromas, very fine intensity - Vibrant fruit, tempered by tannins and oak, fine textured structure, beautifully balanced, lighter expression of all elements, fine tannins, mild complexity, very good persistence, good finish, good quality.  »

La Revue du Vin de France, Philippe Maurange, le 01/11/2005
« Robe pourpre dense aux reflets framboise, nez superbe de maturité, de raffinement et d'exubérance à la fois, aux arômes de fruits très mûrs, de pivoine et d'épices douces. La bouche est tout aussi superbe, avec une attaque puissante et chaleureuse, des tanins soyeux et mûrs qui tapissent bien le palais, un volume impressionnant sans qu'il n'entache la delicatesse; la finale est longue, fraîche, équilibrée, superbe. Du potentiel. »

Robert Parker - The Wine Advocate, Robert Parker - The Wine Advocate, le 01/09/2005
« Le 2003 de Palmer est relativement évolué. Arborant un rubis-pourpre profond, il révèle dans un ensemble moyennement corsé des arômes aussi sensuels que complexes. Bien qu'il n'ait pas la profondeur de ses trois ainés, il sera délicieux dès sa diffusion et tiendra ensuite une bonne quinzaine de ses trois années, voire davantage. Cet assemblage 68% cabernet sauvignon, 20% merlot et 12% petit verdot, issu de faibles rendements de 25 hl/ha, se distingue encore par sa finese, son fruité et son extrême élégance. Bien qu'il n'ait pas la corpulence ni la puissance des meilleures millésime du cru, il pourrait se révéler extraordinaire s'il s'étoffait un peu en milieu de bouche. »

Registry of Wine Collectors, le 01/12/2004
« The 2003 Palmer is a ruby purple color with an elegant nose of raspberries, cherries, incense, and some currants mixed with spring flowers and earth. A medium-bodied, pure wine, displaying solid concentration, beautiful fresh flavors of currants, and a balanced finish.  »

Gault & Millau, le 01/07/2004
« La proportion de cabernet est très inhabituelle, mais il préserve son célèbre velouté. Beau vin un peu atypique pour Palmer, mais qui vieillira bien, en restant toujours un vin un peu special, donc très attachant. »

Berry Bros & Rudd, le 01/04/2004
« The fortunes of Merlot on the Left Bank in 2003 are summed up in the cépage of Palmer's beautiful 2003 Grand Vin, which once again has far outperformed its classification. In a normal year, it would contain up to 45% Merlot, but in 2003 it contains only 20%. The remainder is made up of 68% Cabernet Sauvignon and a surprisingly high 12% Petit Verdot. A crisp redcurrant nose is followed by a silky yet muscular palate, an immense concentration of fine red fruit courtesy of the tiny yields, and of course the perfumed Margaux character that no one does better.  »

Carnets de dégustation, Bettane & Desseauve, le 01/04/2004
« Un type de vin tout à fait inédit à Palmer avec 80% de cabernet, tendu, noblement aromatique, mais sans la chair suave et sensuelle de ses merlots.  »

Carnets de dégustation, JM Quarin, le 01/04/2004
« Le nez est incroyablement aromatique. En bouche, ce vin est plus rectiligne que large. Son arôme est inédit (je ne sais pas comment il se comportera à l'élevage). Très raffiné après le milieu de bouche, le vin fond en offrant des goûts de prune, des tanins fins et un peu plus de puissance.  »

Cash, Dieter Mittler, le 01/04/2004
« Elegantes, finessenreiches bouquet. Im Gaumen Fülle und Eleganz, herrliche Fruchtaromen roter und schwarzer Beeren, aber auch Kräucter, sehr langer Abgang.  »

Châteauonline, JM Deluc Sommelier, le 01/04/2004
« Couleur d'encre, velours rouge pourpre, très belle extraction,
chatoyant. Au nez, tout est réuni : des notes d'élevage légères,
toastées et fumées, de poivre, de vanille et de réglisse. Puis viennent
des notes primaires de cassis, cerise noire, myrtille en coulis. Un vin
racé et distingué dès le nez. En bouche, le vin est soyeux, fin,
élégant. La matière est mûre, ronde, enrobante. La structure est d'une
finesse extrême, légèrement anguleuse mais cela promet une grande
bouteille dans quelques années. La perfection d'un Troisième Cru au
niveau d'un Premier Cru...  »

Decanter, Steven Spurrier, le 01/04/2004
« Very deep ruby, complex blackcurrant nose and almost deceptively smooth, lovely fragrance and supple fruit with the firmness of Cabernet Sauvignon showing through. Very good.  »

Falstaff, Peter Moser, le 01/04/2004
« Tiefdunkles Rubingranat, fast opaker Kern, iolette Randaufhellung, in der Nase noch zurückhaltend, feine Dörrobstanklänge, exotische Gewürze, am Gaumen ein fester Kern, der in diesem Jahr so vielen Margaux-Weinen fehlt, mürbe Tannine, sehr gute Länge, ein Klassiker, hier macht Einlagern Sinn, ein Wein mit beeindruckender aromatischer Intensität.  »

Gault & Millau, Bernard Burtschy, le 01/04/2004
« Une proportion inhabituelle de cabernet, mais il préserve son célèbre velouté.  »

Le Point, Jacques Dupont, le 01/04/2004
« Fruits noirs, mûre, épices, fruits confits, bouche puissante, tanins gras, long, joli fruit, finale réglissée.  »

Sovinat, JC Esteve, le 01/04/2004
« Fruits noirs, mûre, épices, fruits confits, bouche puissante, tanins gras, long, joli fruit, finale réglissée.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/04/2004
« Ce Palmer 2003, moyennement corsé, affiche un style évolué ainsi qu'une couleur rubis-pourpre profond, des arômes complexes et sexy. Même s'il lui manque encore la grande profondeur que ce domaine avait atteint avec ses trois derniers millésimes, il devrait être delicieux à boire dès sa mise en vente et bien vieillir pendant 15 ans ou plus. Cet assembage de 68% de Cabernet Sauvignon, 20% de Merlot et 12% de Petit Verdot, fabriqué à partir de rendement bas de 25 hectolitres à l'hectare, est un vin d'une finesse, d'un fruité et d'une élégance incontestables. Bien qu'il ne possède pas le poids et la puissance des meilleurs millésimes de Palmer, si son milieu de palais s'étoffe, il deviendra un vin remarquable.  »

The World of Fine WIne, Michael Schuster, le 01/04/2004
« Fine, sweet, scented nose, classy and persistent; medium-full, fairly concentrated, fresh acidity and firm tanin; quite dense and masculine for Palmer (68% Cabernet Sauvignon this year). Ripe rather than super-ripe, with long, close-grained, compact, complex red- and black-fruit flavours, excellent length. Very good, very pure, in a slightly severe mould.  »

Ultimate Wine, Marco Correia, le 01/04/2004
« Sumptuously profound offering, with gobs of fresh fruit, layers of vanilla, prunes and spicy-tobacco scents. 12% Petit Verdot, 20% Merlot and 68% Cabernet Sauvignon, were blended to make this viscous almost creamy wine. The superb quality of the fruit harvested, donates harmonious balance, velvety texture and supreme elegance. Chateau Palmer, with privileged terroir and wise wine-making, produced (no doubt in my mind or taste) one of the best two wines of this appellation. Rewarding experience.  »

Vinifera, Jacques Perrin, le 01/04/2004
« Dans ce millésime, Palmer représente 55% d'une récolte au rendement très faible (25hl/ha). Si le petit verdot a un peu déçu à Château Margaux, il s'est en revanche surpassé à Palmer puisque l'assemblage du 2003 intègre le pourcentage de petit verdot le plus élevé depuis 1970.
Robe pourpre d'une belle intensité. Le nez évoque la rose, le cassis, la prune avec une nuance délicate de santal. Attaque magnifique par la précision et la fraîcheur de son fruit.
Evolution continue d'une trame très fine. Impression de fluidité dans la structure : on sent que l'extraction a été très légère. Très belle finale, longue, complexe, aux saveurs de Havane, de fruits légèrement poivrés.  »

Vino Magazine, Louis Havaux, le 01/04/2004
« Robe très profonde due au Petit Verdot. Nez plein, net, fruits noirs mûrs, concentration sans excès, frais, équilibré, sauve. Bouche bien structurée avec des tanins encore très présents en final avec des notes fruitées intenses. Concentration et de garde.  »

Weinwirtschaft, Harald Ecker, le 01/04/2004
« Edel, feinfruchtig, zartblumig (Himbeeren und Kirschen; Rosen, Fresien); zauberhaft fruchtig mit grosser Länge; nicht aufdringliche, delikate, dichte Tannine, Fruchtigkeit und Frische ständig präsent; sehr langer, frischer, feinfruchtiger Abgang; ein 2003er mit Harmonie und Rasse; Potenzial.  »

Weinwisser, René Gabriel, le 01/04/2004
« Sehr dunkles Granat, lila und rubine Reflexe. Delikates, feinduftiges Bouquet, homogen und gebunden mit einer schönen, leicht pflaumigen Süsse darunter, aussergewöhnlich viele Schokonoten. Im Gaumen cremig, saftig, mit fülligem, schon schmelzendem Extrakt, Cassisnoten, Holunder und (wie immer bei grossen Palmer-Jahrängen) viel Malbeeren. Ein feminines Pendant zum maskulinen Nachbarn Château Margaux, von der Struktur her ähnlich den Jahrgängen 1959 und 1989, allerdings mit einer etwas kühleren Fruchtausrichtung, was sicherlich auch auf den unüblich grossen Anteil Cabernet Sauvignon zurückzufüren ist.  »

Wine International, Charles Metcalfe, le 01/04/2004
« A monumental wine from Palmer, the result of significantly lower yields than normal. The structure is dense and tannic, with the classic Elvas preserved plum flavour, very good balancing acidity and wonderful lushness and power.
This is a Palmer that will continue to give pleasure for many years.  »

Wine Spectator, James Suckling, le 01/04/2004
« Smells New World, with light jam, vanilla and spice. A little atypical--full-bodied, supersoft. Luscious and velvety, with a long, hot finish. Perhaps better after a year in barrel. 6,000 cases made.  »

Registry of Wine Collectors, le 01/03/2004
« A dark purple color with a bouquet of black cherries, black fruit, and creme de cassis. An exellent vintage for Palmer possessing marvelous fruit and sensational richness in a brilliant style. Sumptuous on palate and searing with flavors, it is a classic, proportional, and shows impressive length... »

1855.com, 1855.com, le 01/12/2003
« Un Margaux très moderne avec de beaux arômes de fruits rouges bien mûrs, de vanille et d'épices. En bouche, c'est très doux, très crémeux avec une très belle finale. Un potentiel énorme qui lui permettra sans aucun doute de s'épanouir magnifiquement.  »

International Wine Cellar, Stephen Tanzer, le 01/04/2003
« Bright red-ruby color. Flamboyantly ripe aromas of blackberry, boysenberry, tar, licorice and minerals. Very concentrated, slightly inky flavors of dark berries and bitter chocolate. Shows a distinctly liqueur-like aspect, even a Burgundian suggestion. Comes across as a bit compact today (the wine was only assembled in late February), but there's very good structure and spine here. Finishes with ripe but serious tannins that will require a decade or more to mellow. A tricky wine to taste today.  »

Millésimes

Fermer