CHATEAU PALMER > 2000

A powerful Palmer with outstanding ageing potential
Télécharger la fiche millésime
Characteristics of the vintage

Due to the particularly damp and humid conditions that prevailed in spring, all vine growers were particularly vigilant in the first part of the year. In fact, summer only really came in mid July, although from then the grapes ripened gently and slowly.

Drought conditions persisted right up to harvest time and although the levels of sugar did not quite reach those of 1999, the richness and maturity of the phenolic compounds was astonishing.

The quality of the fruit, along with immensely ripe tannins and sufficient acidity have produced a truly great Margaux with a long life expectancy.

Harvest dates: from 09/21/2000 to 10/07/2000

Blend

Cabernet Sauvignon: 53%
Merlot: 47%

Ageing potential

2040++

Tasting

Tasting notes from Enrico Bernardo, 12/01/2011:

Rich, concentrated ruby-red colour with deep purple highlights.
Starting to show its age on the nose, featuring overtones of graphite, plum, and eucalyptus.
Classic flavour profile with a tannic aftertaste. Rich and somewhat astringent, but above all tannic and long.

Tasting notes from Georges Lepré, 02/04/2009:

Very deep purple

Powerful, imperious, complex nose with notes of black currant, plum, crystallized fruit, spices, smoke, cigar box, cedar, leather, mint and forest floor.

Attacks with an imposing palate, then sumptuous very high quality tannins take over enrobed in gorgeous ripe fruit – the whole sustained by impeccable freshness. The lovely richness persists to the long particularly tasty finish.

Historical in every respect, this vintage is already enjoyable. It will retain all its seductive powers for at least thirty years. Must be decanted two hours before serving.

Press Review

The Wine Cellar Insider, Jeff LEVE, 05/05/2010
« This begins with an intense display of black fruit and black raspberry scents along with truffles, flowers, earth and a hint of citrus oil. The wine has great freshness and depth along with an intensity of flavor that keeps you interested. »

http://www.jancisrobinson.com, Jancis Robinson, 09/14/2009
« Deep dark ruby. Some cedary notes over the pure fine cassis but also a hint of very sweet damson. Cedary purity though fully ripe. Thick, rich and opulent with fine, chocolate-smooth tannins. Rich and firm but beatifully balanced. Harmony and proportion. Leathery in aroma and texture but not at all tough just adding a savoury grainy edge. Then finishes fresh and with a fine, attractive dryness – like a smooth dry handshake. Hint of undergrowth on the long finish.
Drink 2009-30  »

Wine International, Charles Metcalfe, 10/01/2005
« Rich, ripe, dense. Very firm tannins. Toough, but will come round. Excellent lenght. »

Wine International, Derek Smedley MW, 10/01/2005
« Very rich and full with a real depth of flavour. This has power and complexity. Firm but ripe tannins and good lenght. »

Wine International, Fiona Morrison MW, 10/01/2005
« Good dark colour. Brilliant dark chocolate scented tannins. Lashings of new oak but well balanced. »

Robert Parker - The Wine Advocate, Robert Parker - The Wine Advocate, 09/01/2005
« Le 2000 est tout simplement prodigieux. Vêtu d'un pourpre soutenu, il révèle des arômes sensuels, corsés et extrêment puissants de viande rôtie, de mûre et de crème de cassis nuancés de grillé, de fumé et de camphre, et exprime une bouche riche et opulente, marquée par des tannins qui semblent s'être asoucis en cours d'élevage. Ce vin composé à 53% de cabernet sauvignon et pour le reste de merlot représente une séléction de 50% de la récolte totale; il ne s'est jamais montré sous un aussi bon jour qu'après la mise. Il s'agit d'un Palmer grandiose, qui peut parfaitement rivaliser avec ses meilleurs aînés des millésimes récents; il faut dire que le cru s'améliore d'une année sur l'autre.
 »

www.degustation.de, Mario Scheuermann, 09/01/2005
« Dunkles rubinrot. Farbe sehr dicht, tief und schwärzlich, nicht so leuchtend wie 2001. Hat in der Nase eine ähnlich starke Würze wie 2003. Hat Aromen von Sellerie, trockenen Kräutern, erdige Noten. Auch am Gaumen eine ähnlich Dichte und Opulenz wie der 2003er, aber mit deutlich spürbareren Tanninen. Fest und Kompakt, sehr massiv. Langer, deutlicher Abgang. Braucht mindestens noch fünf Jahre für einer ersten Reifephase.
 »

ChinaDaily, Maggie Beale, 05/01/2005
« rich, deep purple colour with cassis, black plums and tobacco on nose and palate. There's a hint of smokiness. It is balanced with good tannin, full-bodied and will age well for decades. This is a must for your cellar. »

La Revue du Vin de France, 03/01/2005
« La robe est dense et jeune. Le nez, si nuancé il y a à peine deux ans, s'est resserré sur la réglisse. L'attaque ample fait apparaître un très beau gras en milieu de bouche, dans un ensemble plein et concentré, mais la finale se révèle coupée par la structure tannique qui ressort actuellement dans une phase de fermeture. Il est urgent d'attendre au moins quatre ans.  »

Falstaff, Winzer, 02/01/2005
« Sehr reife Farbe, intensive Aromatik, Aromatiefe, finessenreiche, gute Textur, markantes Tannin, sehr feinkörnig und elegant, Kräuternoten deuten auf Cabernet Franc oder Merlot, individueller Wein.  »

Wine News, Abraham Horowitz, 04/01/2004
« Bright crimson hue. Powerful scents of charred oak, cassis and raspberry liqueur. Blockbuster flavors of raspberry liqueur, wild cherry, vanilla and espresso. Big, refined tannins and layers of black cherry, blueberry and mocha in the endless close.  »

Carnets de dégustation, Jean-Marc Quarin, 12/01/2003
« Goûté six fois depuis sa naissance. Oh la pulpe de ce vin doux et fondant en bouche, qui s'étoffe, reste suave, fin, dense et s'achève impossible à cracher! Goûté côté à côté avec le 1999 (millésime très réussi sur l'appellation Margaux), j'ai évalué ce 2000 à peine à un quart de point de plus. Le rapport qualité-prix plaide donc pour 1999. Ce sont deux vins au même niveau d'alcool (autour de 13°), mais 2000 est à la fois plus tanique avec un taux d'acidité supérieur. Il a donc un relief en bouche que n'a pas le 1999. Par contre 1999 possède dès aujourd'hui un charme splendide. Attendre 2006-2008 pour le goûter ou le décanter longtemps à l'avance.  »

www.verema.com, Bosos, 12/01/2003
« Color picota con pequeño ribete violeta – púrpura. ( 2 h. de decantación ). Nariz con matices oscuros, de sensaciones fragantes, hay aromas de moras, grosellas y arandanos sobre sensaciones vegetales elegantes, cortezas de árbol – maderas nuevas, hojarasca verde, humus, tabaco, monte bajo, aromas terrosos minerales. También hay menta y especiados intensos ( cacao ) – tostados muy finos, nariz compleja que en su final sale fruta del bosque madura – en licor y de nuevo la mineralidad. En boca es muy concentrado, con estructura y a la vez ciertos rasgos iniciales de elegancia, hay matices minerales y vegetales, fruta de hueso, hollejos y especiados. Posgusto algo vegetal, de cacao y cafés verdes, con pequeños toques de amargosidad controlada ( piel de ciruelas ), concentrado. Necesita botella por delante, se dice que por lo menos hasta 15 – 20 años no expresa la plenitud de sus cualidades.“ Si lo tomase ahora ese general ingles apellidado Palmer, que a la vuelta de guerrear con Napoleón en España compro la finca en 1814 imagino que disfrutaría, aunque ya lo hizo durante el resto de su vida en el juego y las carreras, hasta hipotecar esta magnifica finca“. »

connoisseur-wines.com, Simon Tai, 06/01/2003
« Wow! The Palmer 2000 has to be sniffed and tasted to be believed. This saturated purple-colored syrup offers a sensational bouquet of raspberry, white flowers, blackberries intermixed with notions of smoke and vanilla cream. There is almost no trace of toasty oak as they are probably absorbed by the prodigious power and fruit of the wine. It is opulently rich and full-bodied on the palate, seamless and great purity on the texture, and the finish lasts nearly a minute. Hard to say whether the wine will close down but having such a memorable tasting experience, the wine is too good to be touched in the next 5-7 years. Could not wait to try the other 2000's....  »

International Wine Cellar, 06/01/2003
« Good full ruby-red. Knockout nose combines blackberry, violet, espresso, graphite and licorice. Then impressively sweet in the mouth, even slightly roasted; comes across as rather aggressive following the leaner, high-pitched 2002. Extremely rich, full Palmer but a bit brutal today, and not currently showing the perfume it displayed from barrel. The wine's substantial but ripe tannins call dor at least six or seven years of bottle aging. »

Rogov's Ramblings, Daniel Rogov, 06/01/2003
« One major change from my barrel-tasting note for I had suggested that this wine would be ready for early drinking and can now see that it most surely needs time. Worth the wait, however, for this is a superb Palmer, full bodied, with generous tannins, black cherry, black currant and berry fruits, all concentrated and well balanced. A superb wine, best to start drinking in 2008 – 2010 and then to cellar comfortably for 35 – 50 years.  »

Wine Enthusiast Magazine, 06/01/2003
« At this stage, this is very closed, very tight, giving little. But this is going to be a beautiful wine. There are flavors of sweet raisins and the fruit has a New World richness, but the structure of dry tannins is always present. It has a good, long life ahead of it.  »

Carnets de dégustation, Bettane & Desseauve, 02/01/2003
« Belle robe grenat; grand nez très développé, épicé et rôti, avec une intrigante note de truffe certainement donnée par des merlots exceptionnels; volume de bouche remarquable, tanins fermes, un rien astringents, grande longueur.  »

Guide Hubert des Vins, H Durand, 12/01/2002
« Robe dense, nez riche, flatteur et épanoui, offrant une grande maturité de fruit; bouche concentrée, généreuse, avec une belle étoffe, de la densité, des tanins serrés et de la fraîcheur en finale. Un très grand Margaux. »

Wine Spectator, James Suckling, 12/01/2002
« I have never tasted a greater young Palmer. This takes time to unwind, but then it explodes with fruit and powerful, yet silky tannins. Perfumed and rich, with berry, cherry and tobacco character. Full-bodied, with super well-integrated tannins and a reduced, refined palate structure. It's compacted and powerful. Very racy wine.  »

Thuries Magazine, Guy Carriere, 09/01/2002
« Un grand millésime. Robe noire très dense à reflets violets. Superbe nez intense, racé. Le fruit originel bien mûr est épousé par un bois de rêve : boîte à cigare, fumée. Ensemble très fin et complexe. Grande densité en bouche avec un équilibre exemplaire sur fond fruité intense. C'est un vin complet très long, sensuel, charnu, couronné par un élevage superbe. C'est un Palmer de garde exceptionnel.  »

Fine Wine Review, Claude Kolm, 05/01/2002
« Palmer perfumed nose. Round, supple, deep and long with crushed black raspberry fruit, riper tannins than the Alter Ego, but
still quite (too?) tannic.
 »

La Revue du Vin de France, Pierre Casamayor, 02/01/2002
« Un nez sur un boisé fin et racé, avec un fruité à maturité parfaite, des notes de cacao, de cerise noire. Bouche ample et fine, une belle trame veloutée, une sève dense, des tanins enrobés. Finale très racée. Un très beau Palmer.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, 02/01/2002
« Les initiés murmurent que Palmer n'avait jamais produit des vins aussi grandioses que ceux qu'il propose depuis quelques années. Plusieurs raisons concourent à expliquer cela, notamment la complète rénovation de la cuverie et des chais, une séléction plus sévère et l'élaboration d'un second vin. Si le 2000 de Palmer pourrait se révéler aussi bon que son aîné d'un an, il affiche en tout cas un style totalement différent. Alors que le 1999 incarne l'élégance et la féminité, le 2000 ets puissant, musclé, structuré et tannique. Issu d'une séléction de 50% de la récolte totale de la propriété, il se compose à 53% de cabernet sauvignon et à 47% de merlot. Ses tannins, quoique toujours très présents, se sont nettement adoucis en cours d'élevage. D'un pourpre d'encre, ce vin richement estrait est terriblement ample et puissant, et requiert plusieurs années de garde.  »

Wine Spectator, James Suckling, 09/01/2001
« “Full bodied, with racy tannins and a lively, crisp finish. Almost classic. Palmer seldom misses, and in 2000, it's right on the money…”  »

Decanter, 07/01/2001
« Huge colour, almost black but still clear and vibrant. Rich and smoky with great presence and almost firm and griggy for Palmer. Superbly ripe tannins and high proportion of Cabernet Sauvignon make this absolut classic.  »

Wine Magazine, 07/01/2001
« Ripe, black fruit aromas and dense fruit. High but ripe tannins. lovely rasberry perfume and elegance at the end. The elvas plum hallmark of Palmer is missing, but it's firm and long lasting.  »

International Wine Cellar, 06/01/2001
« Yields here were about the same as in 1999 (48 hectolitres per hectare, vs. 47), but in the latest vintage the estate did not need to do an éclaircissage (except for its petit verdot, which did not make it into the final blend as it was too tannic and lacked finesse). A relatively low 5% press wine was used in the 2000. At Palmer, the malolactic fermentation takes place very early, and the wine then goes into barrel quickly, in November. “That's more important than doing the malolactic fermentation in barrel, which adds nothing,” asserted estate manager Bertrand Bouteiller. “Of course those who wait until January to put their wine into barrel want to do the malolactic there.”
2000 Palmer (a blend of 53% cabernet sauvignon and 47% merlot; aging in 42% new oak): Deep bright ruby. Subtly perfumed aromas of blackberry, blueberry and violet. Thick and primal in the mouth, with superb density and sweetness. Utterly suave but with very firm underlying spine giving the wine a penetrating quality. Finishes with explosive, lingering dark berry, plum and leather flavours and big, dusty, thoroughly ripe tannins. Palmer has been on a roll in recent vintages.
 »

La Revue du Vin de France, 06/01/2001
« Palmer a retrouvé sa superbe et ce millésime s'avère une réussite totale. Sa robe paraît magnifique de profondeur et de densité, avec une couleur noir grenat et des reflets bleutés. Le nez exprime avec beaucoup de finesse des arômes de cassis et de fruits noirs. En bouche, le vin développe tout en souplesse et en longueur soyeuse un corps dense et profond, richement doté de tanins bien mûrs et sans aucune aspérité. La longueur fraîche et fruitée semble très belle.  »

The Wine Review of France, 06/01/2001
« Palmer is back on superb form and this vintage is a total success. The colour has magnificent depth and density: black garnet with bluish tinges. The nose has delicate aromas of blackcurrant and black fruit. It has a suppleness and silky length, a dense, deep structure, richly endowed with well ripened tannins. Free from harshness, the fresh fruity length is superb.  »

Wine Enthusiast Magazine, 06/01/2001
« Deep color. Spicy fruit on the nose. Dusty tannins with a juicy but fine acidity. Good extraction. fine and opulent.  »

Bordeaux Index Ltd., 05/01/2001
« 53% Cabernet Sauvignon, 47% Merlot. The harvest here was completed on 7 October just prior to the arrival of any rain. Deep ruby, with a profound and classic Palmer scent; floral cherries, vanilla and distant ginger.
Lovely layerd fruit, the perfumed berries seeming to literally pop in the mouth. Good concentration and great intensity. Poised and refined with excellent length.  »

Le Point, Jacques Dupont, 05/01/2001
« On retrouve le grand Palmer d'autrefois, qui aimait bien se comparer à sa majesté Château Margaux elle-même. Sous la conduite de Philippe Delfaut, le vignoble met en valeur sa diversité de terroir et la maturité des raisins de chaque parcelle est soigneusement contrôlée. "On cherche la maturité pas la surmaturité."
Grâce à la création d'un vrai second vin, Alter Ego, plus souple, le grand vin est plus sélectionné et plus orienté "terroir". On fait une première sélection en janvier, où on écarte ce qui ne nous plaît pas : seulement après on procède aux assemblages simultanés des deux vins.
17,5 - Robe presque noire, nez fin de rose séchée et de cerise, bouche suave, tanins serrés et doux, beaucoup d'élégance, très long. »

Vinifera, Jacques Perrin, 05/01/2001
« 53% Cabernet Sauvignon – 47% Merlot.
Palmer représente 45% de la production qui sera élevé dans 42% de bois neuf. A noter que les Petit Verdot, bien qu'étant arrivés à maturité ont été cette année exclus de l'assemblage parce que manquant d'élégance.
Belle robe bordeaux intense. Le nez révèle une intensité fruitée très pure, vibrante, sur des notes de prune, de cassis et de cèdre. Souple et fluide à l'attaque, il évolue sur une structure très caressante. L'assise tannique est superbe d'élégance, de justesse d'extraction et de velouté. Un vin pulpeux, d'une élégance très raffinée, d'une remarquable fraîcheur.
 »

Vins J.C. Estève, Jean-Christophe Estève, 05/01/2001
« Robe presque noire, nez fin de rose séchée et de cerise, bouche suave, tanins serrés et doux, beaucoup d'élégance, très long.  »

Carnet de dégustation N° 34, Jean-Marc Quarin, 04/01/2001
« Couleur : Rouge sombre. Intense. Pourpre. Belle.
1er nez : Net. Intensité moyenne. Fin. Fruité. Cacaoté. Subtil. Mûr et floral.
Agitation : Net. Bonne intensité. Fin. Très fruité. Impression de densité.
Bouche : Entrée en bouche très très pulpeuse, se développant sur un corps très serré, un des plus serrés jamais vus ici. Très lente évolution juteuse où cette pulpe fait oublier la densité de la trame. Le vin fond en finale, toujours tout en rondeur, et termine puissant, dense, réglissé et long, avec beaucoup d'extrait et peu de matière que d'habitude.
 »

Carnets de dégustation, Bettane & Desseauve, 04/01/2001
« Michel BETTANE et Thierry DESSEAUVE journalistes à la REVUE DU VIN DE FRANCE, ont classé Château PALMER 2000 dans les dix plus grands Bordeaux du millésime.  »

Financial Times, Jancis Robinson MW, 04/01/2001
« A very successful wine whose millstone will be to be constantly compared with its neighbour Ch Margaux. Aromatic with still some slight suggestion of toasty oak. Silky, creamy texture and a forceful impression almost of bloodiness. Very slightly brutal, it lacks the polish of Rauzan Ségla and the sheer ethereal lift of Ch Margaux. Some graininess on the end but a very fine Palmer  »

Gault & Millau, 04/01/2001
« Le nez frappe par sa finesse et sa pureté, les fruits rouges et noirs se retrouvent dans une bouche ample et serrée à la fois, à la texture superbement veloutée. La rondeur relative du cru est parfaitement équilibrée par les tanins. Un Palmer complet et de grande tenue, fin et de garde.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, 04/01/2001
« Palmer has been producing compelling wines over the last three vintages (the 1999 is sensational). Harvested between September 21 and October 7, the 2000 is a blend of 52% Cabernet Sauvignon and 48% Merlot. Forty-five percent of the production made it into the grand vin, with the balance going into their very good second wine, Alter Ego de Palmer. The 2000 Palmer is a massive vin de garde exhibiting abundant amounts of the vintage's high tannin. However, readers should not worry about it turning out like the austere 1975. It possesses a dense color, powerful yet ripe notes of plums, black cherries, coffee and saddle leather, and huge fruit concentration. One of the most backward Palmers I have tasted, it exhibits a sweet mid-palate as well as well-integrated, ripe tannin. The 2000 is a perfect contrast to Palmer's sexy, supple 1999. Potential purchasers will need patience, but it should be one of the longest lived Palmers made in the last three decades.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, 04/01/2001
« Les trois derniers millésimes de Palmer sont tout simplement somptueux - le 1999, notamment, est sensationnel. Issu d'une vendange ramassée entre le 21 septembre et le 7 octobre, le 2000 se compose à 52% de cabernet sauvignon et pour le reste de merlot. Il représente une sélection de 45% de la production totale, le reste étant sous la bannière du second vin, Alter Ego de Palmer. Le 2000 de Palmer est un vrai vin de garde, massif, typique du millésime dans la mesure où il récèle des tanins très abondants, mais qui n'ont rien d'inquiétant (ce n'est pas une répétition du 1975). D'un pourpre dense, ce vin puissant, mais mûr, aux notes prononcées de prune, de cerise noire, de café et de cuir fin révèle un fruité aussi ample que concentré. C'est l'un des exemples de ce cru les moins évolués que je connaisse. Doux en milieu de bouche, doté de tanins fondus il est à l'opposé de son aîné d'un an, souple et sensuel. Les amateurs devront faire preuve de patience, mais ce vin devrait s'imposer comme le Palmer le plus apte à la garde des trois dernières décennies.  »

Wine Spectator, James Suckling, 04/01/2001
« Plenty of raspberry and currant character, with hints of violet. Full-bodied, with racy tannins and a lively, crisp finish. Almost classic. Palmer seldom misses, and in 2000, it's right on the money.  »

Decanter, Steven Spurrier, 12/01/2000
« Huge colour, almost black but still clear and vibrant, rich and smoky with great presence and almost firm and grippy for Palmer, superbly ripe tannins and high proportion of Cabernet Sauvignon make this an absolute classic.  »

BORDEAUX Aujourd'hui, Franck Dubourdieu, James Lawther et Christophe Tupinier, 11/30/-0001
« Robe intense et très jeune. Nez complexe sur des arômes de fumé, de cèdre, de fruits noirs... La bouche est encore tendue, serrée, mais le potentiel du millésime semble être bien là et nous lui donnons rendez-vous dans une dizaine d'années. »

Vintages

Close