CHATEAU PALMER > 1999

Un millésime plein et riche
Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

Le printemps, puis le mois de juillet chauds et humides, ont largement prouvé l'efficacité de la lutte raisonnée mise en place à Palmer depuis 1995.
La véraison s'est bien déroulée avec l'arrivée de l'été. Pendant la maturation qui a suivi, s'est produit à Palmer un phénomène rare de concentration naturelle des raisins parallèlement aux évolutions physiologiques habituelles : cela s'est traduit par des richesses en sucres exceptionnelles et jamais atteintes pour le Cabernet Sauvignon.
Les vins sont puissants et généreux, d'un abord facile, tout en présentant un grand potentiel.

Date de vendanges : du 17/09/1999 au 01/10/1999

L'assemblage

Cabernet Sauvignon : 48 %
Merlot : 46 %
Petit Verdot : 6 %

Potentiel de garde

2035+

Dégustation

Commentaire de dégustation de Enrico Bernardo, le 01/12/2011.

La robe est incroyable, intense, d'une couleur rubis aux reflets violines.
Le nez est très joli et dévoile des notes de framboise, poivre, paprika et cerise.
La bouche est fantastique, fine, équilibrée, crémeuse et fraiche. Ses tannins sont fins.

Commentaire de dégustation de Georges Lepré, le 04/02/2009.

Robe grenat de belle intensité.

Nez très ouvert sur des notes de myrtille, de mûre, d'épices douces, de fumé, de cuir, de mousse et de sous-bois.

D'entrée, la bouche se laisse convaincre par la richesse du fruit, le moelleux des tanins et cette fraîcheur gourmande et constante. Si la persistance est soutenue, elle reste veloutée et s'affermit en finale sur des notes exotiques, solides et épicées.

Millésime soyeux, cette bouteille a aussi un beau caractère et un grand potentiel de garde.

Opinions de la presse

, George SAPE, le 11/01/2010
« This is turning out to be a good vintage for early drinking, although overlooked in the initial ratings by most writers; sweet and perfumed nose, vary aromatic with sweet fruit and chocolate, mocha and slightly candied elements; smooth and ripe with silky black fruit, very polished with a liquid fruit center; black cherries and peppery fruit; not with the depth or complexity of the better vintages, but a ripe and full wine that is ready to be enjoyed now.  »

http://www.jancisrobinson.com, Jancis Robinson, le 14/09/2009
« Markedly deep and youthful colour. Lots of coffee and fragrant spice and cedar. Intense clean cassis, touch of indulgent damson, and a note of undergrowth. More fruity than floral. Dry, smooth powerful tannins and lovely freshness – a lightness of touch that I did not expect from the colour but it fills the mouth and spreads. Depth and length but still a lightness of touch. then it comes back and fills the mouth again wth plenty of flesh even though the structure is clearly there. Power and youth. Very long.
Drink 2010-28  »

Chronique n° 64, Jean-Marc Quarin, le 01/12/2007
« Couleur rouge, vive et bleutée. Encore jeune. Nez fruité, frais, fin, devenant viandé à l'agitation. Doux à l'attaque, le vin se développe sur un corps fondant, à l'aspect minutieux. Il offre beaucoup de goût et une présence finale puissante et noble où le grain de tanin ne se perçoit quasiment pas. Très belle longueur aromatique.  »

The Wine Cellar Insider, Jeff LEVE, le 01/07/2006
« Blackberries, boysenberries, coffee and cassis are only a harbinger of things to come. Very classy, stylish, sophisticated and elegant. Great concentration and balance. Still young. 99 will drink well early, but this is not close to maturity. »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/09/2005
« Le 1999 de Palmer s'impose à la fois au nombre des grandes stars du millésime et comme la plus belle réussite de la propriété après le 1983 et le 1989. Composé à 48% de cabernet sauvignon, à 46% de merlot et à 6% de petit verdot, il est le fruit d'une séléction de la moitié de la récolte totale. Ce vin irrésistible, extrêment complexe, allie magnifiquement puissance et élégance, et développe au nez de stupéfiants arômes de violette et d'autres fleurs printanières, nuancés de réglisse et de cassis et subtilment marqués de chêne neuf. Ces flaveurs, qui caressent littéralement le palais, sont étayées par des tannins doux, et sa finale dure près de 45 secondes. Quelle merveille!  »

La Revue du Vin de France, Roberto Petronio, le 01/12/2004
« Malgré la pluie durant les vendanges, la maturité était au rendez-vous. Un vin longiligne, d'une grande précision, et surtout avec une belle matière, élégante, qui conjugue habilement finesse et fraîcheur.  »

www.verema.com, Francisco JS, le 01/07/2004
« Rojo picota con ribete violáceo, vivo, de capa alta, lágrima abundante y densa. En nariz la intensidad es media-alta y muestra una gran calidad y complejidad aromática: vegetales frescos (espárragos), grafito, tierra mojada, flores (violetas, lilas), frutas rojas y negras maduras (higos, moras, frambuesas, fresas, arándanos), confitura de naranja amarga, mentol, regaliz, vainilla, café, etc. En boca es concentrado, sutil y delicado, con todas las sensaciones en equilibrio perfecto. No se nota el alcohol, la acidez es soberbia confiriéndole al vino una gran longitud. Tiene además cierto carácter abocado y un poco de amargor. El postgusto es eterno, sorprendente, con una riqueza casi inigualable. En definitiva, una obra maestra. »

Wine International, David Furer, le 01/06/2004
« Good concentration of red fruit and vanilla oak.  »

Wine International, Jane Hunt, le 01/06/2004
« Concentrated and rich with blackcurrant fruit and oak. Big, modern and spicy with a long finish.  »

Wine News, Abraham Horowitz, le 01/04/2004
« Vibrant ruby hue with a lavender rim. Rich scents of black cherry, Asian spice and mocha with a wisp of tar. Firm tannins and generous flavors of black cherry, and cassis. Raspberry and slate notes emerge in the long, expansive finish.  »

connoisseur-wines.com, Simon Tai, le 01/06/2003
« The 1999 Palmer is one of the four highest rated wine of the vintage along with Lafite, Pavie, and Ausone and it is blended from 48% Cabernet Sauvignon, 46% Merlot, and 6% Petit Verdot of which less than 50% of the production made it into the grand vin. Its bouquet is somewhat muted with hints of violets, licorice, black currants, smoke, and a hint of subtle wood. On the palate, the wine excels in its smoothness, balance, and fruit quality. Extremely satisfactory concentration for the vintage and praise to the guys behind the wine who is committed to quality rather than quantity.  »

Weinwisser, Keine Bewertung, le 01/02/2003
« Sehr tiefe, satte farbe, dunkles Violett-Purpur. Herrliches Bouquet, viel Primärfrucht, reife Walderbeernote, Kaffe. Saftiges Extrakt, schwarzer Holunder, gerbstoffe im leicht molligen Extrakt vollständig integriert, früh schon sehr harmonisch. Ein junger Charmeur.  »

Le Guide Hachette des Vins, le 01/01/2003
« Son bouquet, où le bois manifeste sa domination, se montre très flatteur tout en laissant apparaître des notes plurielles aussi bien animales que confiturées. Son potentiel est garanti par l'ampleur de sa structure grasse et ronde, dans laquelle le raisin est bien respecté. Ses tanins sont déjà soyeux, mais il conviendra toutefois d'attendre quatre ou cinq ans, peut être plus, pour apprécier pleinement cette très belle bouteille bien dans l'esprit du cru par son équilibre harmonieux entre structure, chair et élégance.  »

Rogov's Ramblings, Daniel Rogov, le 01/10/2002
« My third tasting of this still young but already charming wine. As I have written in the recent past, this full bodied, deep purple towards garnet wine has tempting black cherry, cassis and wild berry flavors and aromas, all with generous hints of spicy eucalyptus and a long finish. Elegant and tempting now but the wine will be at its best only from about 2005 – 2020.  »

La Revue du Vin de France, Bettane & Desseauve, le 01/09/2002
« Le vin possède une grande robe d'encre. Nez encore sur la concentration, mais exprimant un fruit d'une extrême précision. Bouche d'une race évidente, sans lourdeur, concentrée, encore dermée et tanins de soie. Grand potentiel.  »

Thuries Magazine, Guy Carriere, le 01/09/2002
« Robe profonde sans aucune trace d'évolution. Bouquet fondu de fruits noirs compotés, de réglisse, de tabac blond. Evocations balsamiques. Ensemble particulièrement intense. La bouche élancée balance entre structure et force fruitée. Les tanins sont fermes, solides mais ils sont enrobés par une superbe sève. La rémanence laisse parler le fruit (notes de mûres des ronciers): c'est la force apprivoisée.  »

Fine Wine Review, Claude Kolm, le 01/05/2002
« Superb, complex, perfumed nose with truffle
over-tones. Elegant, supple,and deep in the mouth with black rasp-berry and blueberry fruit, fine harmony. Can drink young, but seemingly will age
well.
 »

Wine Spectator, James Suckling, le 01/04/2002
« Plenty of licorice, berry and mineral character. Full-bodied, with well-integrated tannins and a long finish. Harmonious.  »

Vinum, Barbara Schroeder & Rolf Bichsel, le 01/03/2002
« Nez très réservé et marqué par l'élevage; incroyablement dense et corsé en bouche, tannins parfaitement mûrs et racés, frais, savoureux, finale très très longue; un Palmer modèle.  »

La Revue du Vin de France, Pierre Casamayor, le 01/02/2002
« Un beau nez ouvert et riche, très complexe, avec une palette aromatique allant de la réglisse au pain grillé. Bouche très architecturée, avec une densité de saveurs, de matière qui reste élégante, une force tannique énorme mais dont le grain est apprivoisé. La finale reprend la complexité du nez, avec une superbe allonge. Un grand millésime à oublier vingt ans en cave.  »

Vinum, B. Schroeder et R. Bischsel, le 01/02/2002
« Sehr zurückhalend und ausbaugeprägt in der Nase; unglaubich dicht und satt im Mund, geradezu perfekt reife und perfekt rassige, frische, leckere Tannine, sehr, sehr lang, ein Bilderbuchpalmer!  »

Carnets de dégustation, Jean-Marc Quarin, le 01/01/2002
« Avec un peu plus de cabernet sauvignon que 98, mais, ni passé au concentrateur, ni chaptalisé, le Palmer 99 se montrait encore tanique en dernière partie d'élevage, avec de la profondeur dans la saveur. Puissant, fin et assez riche au nez, le vin présente le soyeux habituel du cru et une matière plus affirmée que par le passé. Vin de garde à ne pas ouvrir avant 2005 et à boire avant 2015.  »

Le guide d'achat des crus, La Revue du Vin de France, le 01/09/2001
« Supérieur à 1998, il est dense, suave avec une belle sève.  »

Wine International Cellar, le 01/06/2001
« Full medium ruby. More deeply pitched aromas than the 2000: boysenberry, smoky oak, chocolatey torrefaction. Sweet, fat and full; quite powerful for 99 but perhaps a hair less gripping than the young 2000. Dense and chocolatey in the mouth, with spicy oak accents. Finishes with serious but sweet tannins and superb length.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/04/2001
« Merveilleusement réussi, le 1999 de Palmer est encore meilleur que son aîné d'un an. Composé à 46% de merlot, à 48% de cabernet sauvignon et à 6% de petit verdot (seulement 58% de la récolte furent sélectionnés pour faire le grand vin), il s'annonce par un bleu-pourpre opaque et par de doux arômes de réglisse, de cassis confituré, de fumé, de crayon à papier et de minéral. Etonnamment tannique pour le millésime, il s'impose comme un vin musclé, classique, fabuleusement proportionné. Il pourrait prétendre au titre de réussite du millésime... au moins dans le Médoc.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/04/2001
« A brilliant success, Palmer's 1999 is a blend of 46% Merlot, 48% Cabernet Sauvignon, and 6% Petit Verdot (only 58% of the harvest made it into the final wine), it boasts an opaque blue/purple color as well as sweet aromas of licorice, jammy cassis, smoke, lead pencil, and minerals. Surprisingly tannic for the vintage, this muscular, gorgeously proportioned, classic effort should be one of the wines of the vintage ... at least in the Medoc.  »

The Wine Review of France, le 01/09/2000
« It has an incredible intense colour with a body that could only be attributed to Château Palmer. The velvety texture is that of a great vintage, as is its impressive length that is well above the average level of this appellation.  »

Vinum, le 01/07/2000
« Voici à nouveau un grand palmer après deux millésimes qui étaient "seulement" très bons. Un vin qui impressionne moins par son extraction que par sa subtilité et son fruité, tannins incomparables racés et frais. Ici, pas de coup de pouce à la concentration, ni de chaptalisation dans les chais. Seulement le jus pur et naturel de raisins parfaitement mûrs, issus d'un grand terroir.  »

La Revue du Vin de France, le 01/06/2000
« Château Palmer. Il se montre d'une intensité de couleur et d'un corps qui ne le cèdent qu'à Châteaux Margaux. La velouté de texture est celui des grands millésimes et la longueur impressionne même dans le contexte de réussite.

 »

La Revue du Vin de France, Bettane & Desseauve, le 01/06/2000
« Château Palmer 99 «  se montre d'une intensité de couleur et d'un corps qui ne le cède qu'à Château Margaux. Le velouté de texture est celui des grands millésimes et la longueur impressionne même dans le contexte de réussite de cette appellation. Un must!"  »

Wine International Cellar, le 01/06/2000
« (Un assemblage de 48% cabernet sauvignon, 46% merlot et 6% petit verdot). Robe rubis sombre. Le nez très parfumé et floral exhale des arômes de mûre et de chocolat amer. En bouche, ce vin soyeux, concentré et ample, montre un aspect chocolaté du début à la fin. Il cache sa structure bien ferme sous la masse de sa chair et se termine avec une longueur impressionnante sur des tannins souples, parfaitement mûrs qui tapissent les dents.  »

Wine International Cellar, le 01/06/2000
« Robe rouge rubis profond. Le nez d'arômes de petits fruits noirs, de noisettes grillées, de moka, de café espresso et de chocolat amer précède un vin très concentré et vif dont les flaveurs sont bien définies par une solide assise tannique. Il montre actuellement davantage de tenue que le 99 mais ce dernier semble révéler plus de douceur et de densité et possède en outre l'étoffe qui lui permettra de mettre son élevage à profit.  »

Le Point, Jacques Dupont, le 01/05/2000
« Philippe Delfaut, rigoureux directeur technique, n'a ni chaptalisé ni concentré en 1999. Chaque parcelle est aujourd'hui identifiée, codifiée et suivie tout au long de son évolution. La maîtrise des rendements et de la maturité est presque parfaite, et pour aller plus loin « on va faire des forages partout, pour mieux comprendre l'adaption au sous-sol et caractériser chaque terroir ». La machine tourne rond, et, si on pouvait reprocher un petit manque de densité aux millésimes du début de la décennie, les Palmer nouveau style semblent presque trop riches. 46% merlot, 48% cabernet-sauvignon, 6% petit verdot. A signaler, la naissance d'un vrai second vin alter ego produit avec un cahier des charges rigoureux, qui remplace la Réserve du Général.
Nez épicé, beurré, grillé. Le fruit s'efface devant le bois. Bouche grasse, dense, très riche, concentré. Une puissance à laquelle on n'est pas habitué. Il ne faudrait pas que la suavité fasse antichambre.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/04/2000
« Les vendanges à Palmer se déroulèrent entre le 17 septembre et le 1er octobre. L'essentiel du merlot fut rentré avant les pluies importantes, et la récolte était tellement mûre qu'il ne fut pas nécessaire, pour la première fois en trente ans, da la chaptaliser. Composé à 48% de cabernet sauvignon, à 46% de merlot et à 6% de petit verdot, le Palmer 1999 est issu de modestes rendements de 47 hl/ha et d'une sélection de 50% de la récolte totale de la propriété. S'imposant comme l'une des belles réussites du millésime, il s'annonce par un pourpre dense et opaque, et se révèle doux et gras dèes le prime abord. Une fois passée l'attaque, on décèle en milieu de bouche des arômes sensuels, savoureux et de bonne mâche, aux notes de fruits noirs, de réglisse, de minérale et de fumé. L'ensemble, très corsé, est étayé par des tannins mûrs et par une faible acidité. Vous apprécierez ce Palmer somptueux, des plus plaisants, dès sa jeunesse ou dans les 15 à 20 ans suivant le millésime.  »

Cuisine et Terroir, le 01/03/2000
« Réussite remarquable
Le Château Palmer à Margaux a produit un vin au niveau des premiers crus, tout en élégance et en équilibre, et fait partie, à mon avis, des 10 plus grands vins du millésime. »

VINARIA, Michael Pronay, le 30/11/-0001
« Wunderbar klare, herrlich definierte und
konturierte Nase, richtig klassisch, genau das, was
man an Bordeaux schätzt, mit Beeren, Cassis und
Efeu, auch herrlich elegant, dazu wunderbar nobles
Toasting; herrlich Margauxeske Seidigkeit, hintendrein
wunderschöner Kern, jung, aber schon
antrinkbar, feine Säurestruktur, großer Stoff. »

Millésimes

Fermer