CHATEAU PALMER > 1982

Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

1982 a produit l'un des grands millésimes du Bordelais, souvent considéré comme un millésime d'exception.

La récolte a été précoce et abondante. Les conditions climatiques ont été exceptionnellement favorables tout au long de l'année.

Après un printemps sec et doux, la floraison débute fin mai et se déroule en juin sous un temps chaud et sec qui a duré jusqu'aux vendanges, alternant avec de courtes périodes de pluies orageuses favorables au gonflement des baies. La chaleur de l'été favorise la maturation et la concentration des raisins. Après quelques jours de pluie début septembre, une forte chaleur s'installe, qui fait souffrir les vignes des sols les plus graveleux.

Les raisins vendangés sont extrêmement mûrs, avec une acidité faible et des tanins souples et fins. Les vins sont souples et soyeux, avec beaucoup de fruit, et possèdent toutes les qualités de vins de longue garde.

Date de vendanges : du 15/09/1982 au 05/10/1982

L'assemblage

Cabernet Sauvignon : 48 %
Merlot : 42 %
Cabernet Franc : 7 %
Petit Verdot : 3 %

Dégustation

Commentaire de dégustation de Enrico Bernardo, le 01/12/2011.

La robe est limpide, d'une couleur grenat.
Le nez est complexe et riche avec des notes de fruits rouges confits, épices douces, cendre, balsamique et girolles.
La bouche est large avec des tannins un peu astringents. La finale rappelle le thé vert.

Commentaire de dégustation de Georges Lepré, le 04/02/2009.

La robe d'une belle profondeur se pare de rubis avec des touches grenat.

La richesse du nez s'impose sur des notes de fruits noirs écrasés, du pruneau, de cannelle, de vanille, de pain d'épices, de tabac blond, de fumé et de laurier.

Beau fondu enchaîné des composants fruités et tanniques d'une rare et noble expression. Le vin a du gras et ne manque pas de fraîcheur, spécialement dans sa longue et goûteuse finale.
Le terroir et le style Palmer sont ici pleinement exposés.
Vin parfaitement accompli, harmonieux, et se maintiendra ainsi jusqu'aux portes des années 20 (2020…).

Opinions de la presse

Carnets de dégustation, Jean-Marc Quarin, le 01/12/2002
« Couleur : Rouge sombre. Intensité moyenne. Evoluée.
1er Nez : Net. Intensité moyenne. Discret. Capsule.
Agitation : Identique. Réservé
Bouche : Attaque douce et aérienne, se développant sur une structure charnue, raffinée et suave dans son toucher. Impressoin de sucre. La tanin fond en bouche avant de finir long et tramé, avec peut être une légère touche de verdeur. Beau sans être aussi puissant et ferme que le précédent, mais les arômes sont très raffinés.  »

Weinwisser, le 01/11/2002
« Mittleres, leicht ziegelrotes Granat. Sehr feine, total auf Eleganz gebaute Nase, wunderschöne Frucht, florale Noten, herrlich vielschichtig. Pure Finesses am Gaumen, schlank, aber mit intensiver Aromatik ausgestattet, weich wie Seide, wie Butter auf der Zunge schmelzend, Trinkvergnügen pur, minutenlang nachklingend, herrlich.  »

International Wine Cellar, Stephen Tanzer, le 01/06/2002
« Full, deep red. Spicy aromas of cassis and rose petal, with a whiff of meat. Then wonderfully penetrating and classy, with bright acidity giving the wine superb clarity and thrust. This has terrific structure. Finishes very long and fine, with excellent grip. By far the finest bottle I've tasted to date of this wine, and one of the real surprises of the tasting. (My second bottle showed roasted redcurrant, leather, meat and smoky oak on the nose; and a sweet, suave, broad palate without quite the structure and grip of the first sample. But this wine, too, offered compelling sweetness).  »

Vinifera, Jacques Perrin, le 01/05/2002
« Incontestablement, son nez constitue son attrait principal avec de très belles notes de fruits mûrs jointes à des notes minérales et rôties. La bouche est plus ferme qu'escompté avec des tannins encore présents et une finale expressive d'une belle longueur.  »

The Vine, Clive Coates, le 01/01/2002
« Fullish colour. Now mature - more than the 1983. Rich and ripe. Mellow and concentrated. Fullish and abundant on the nose. This is very lovely and very 1982. Sweet, creamy, round and fat. Very good concentration. Very good acidity too. But no hard edges now. Velvety on the palate. Voluptuous harmonious, classy and long. Impressive even, in a 1982 context. Very fine.  »

La Revue du Vin de France, Pierre Casamayor, le 01/11/2000
« La robe semble assez marquée par l'évolution, avec une déclinaison acajou sur les bords. Le nez automnal offre des notes expressives de feuilles et de sous-bois. Avec une évolution maîtrisée, il présente une certaine jeunesse, qui transparaît à travers des notes d'oranges confites. La bouche se montre complexe et dense, avec une belle délicatesse de texture. Sa légère acidité en finale apporte vigueur et jeunesse à ce vin équilibré, parfait dès maintenant.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/06/2000
« Ce vin révèle bien meilleur que je ne l'avais d'abord pronostiqué. En effet, il s'est étoffé tout en développant davantage de précision. Bien qu'il ne soit pas du même niveau que son spectaculaire cadet d'un an, il s'impose comme un ensemble séveux et complexe, évoquant un Pomerol, doté de généreux arômes de cerise noire et de cassis. La bouche exprime un caractère moyennement corsé, charnu et sans détour. Vous apprécierez ce Margaux dense, mais vif et frais, dans les 7 à10 ans.  »

Private tasting dinner (blind), Tom Cannavan, le 01/01/2000
« Quite a dense, medium ruby colour, tawny at rim. Sumptuous, perfumed nose. There is an incense-like quality with violets and spices, leafy tobacco aromas and a weight of sweet cassis fruit. Intense and concentrated on the palate this displays both a deep, currant and plum smoky character and highlights of sweet raspberry and cherry. There are also nuances of fudge and chocolate. Quite fat and chewy, the tannins are nicely integrated and there is lively acidity to balance and freshen the finish.
Excellent. Drinking well. »

www.franckdubourdieu.com, Franck Dubourdieu, le 01/12/1995
« très bon »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/09/1995
« Le 1982 de Palmer s'est révélé meilleur que je ne l'avais initialement prévu. Assez diffus et manquant quelque peu de structure, il se révèle cependant très parfumé, étayé par une faible acidité, avec de copieux arômes souples de fruits noirs mûrs nuancés de fleurs et d'herbes. La bouche, souple, généreuse et charnue, exprime un caractère moyennement corsé, parfaitement mûr mais manquant un peu de tenue. Ce vin des plus charmeurs et tout à fait délicieux devrait tenir encore 10 ans.  »

, Michael Broadbent, le 01/08/1990
«   »

Millésimes

Fermer