Alter Ego > 2006

Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

2006 a été une année globalement chaude et sèche, marquée par des fluctuations climatiques brutales
Après un débourrement tardif fin mars, la floraison se déroule sans encombre fin mai et 1ère décade de Juin par un temps beau et frais: une floraison homogène qui ne subit pas de coulure notoire.
La 2ème quinzaine de Juin, puis Juillet connaissent des températures caniculaires (35°C). Ce temps chaud et sec est fort heureusement entrecoupé de courtes pluies d'orage. Dans ces conditions, la véraison est précoce, pratiquement terminée à la fin du mois de Juillet.
Le mois d'Août marque un revirement brutal. Le temps frais et pluvieux ralentit considérablement l'évolution de la maturité, nous conduisant à réaliser d'importants travaux en vert (éclaircissage, effeuillage). Si les précipitations d'Août ne sont pas globalement supérieures aux moyennes trentenaires, elles entretiennent une pression importante des maladies qui requièrent une vigileance de tous les instants.
Fin Aout et 1ère décade de Septembre, la canicule est de retour, les températures atteignent jusqu'à 35°C, accélérant un processus de maturité jusque là au ralenti, mais fragilisant dans le même temps les pellicules du raisin. La période pluvieuse qui a suivi, heureusement plutôt fraiche, a requis une vigilance quotidienne pour récolter chaque parcelle au moment optimal.
Les Merlots ont été récoltés du 19 au 26 Septembre, le Petit Verdot le 25, et les Cabernet Sauvignon du 26 Sept au 2 Octobre. Les rendements sont limités, 20% inférieurs à la moyenne.
Ces conditions climatiques bien qu'inconstantes ont cependant été propices à la qualité des raisins sur les grands terrrois. Le potentiel qualitatif accumulé en Juin et Juillet a pleinement pu s'exprimer lors de la maturation en Septembre. La richesse et la puissance des tannins ne masquent pas l'élégance, la subtilité et la profondeur des vins.

Date de vendanges : du 19/09/2006 au 02/10/2006

L'assemblage

Cabernet Sauvignon : 53 %
Merlot : 41 %
Petit Verdot : 6 %

Potentiel de garde

2020

Dégustation

Nez vigoureux sur les pâtes de fruit ( pêche, griotte, prune, mûre), on distingue les épices de l'élevage (vanille, cannelle), quelques notes florales (violette), des touches de fumé et de minéralité.

La bouche présente un charme immédiat grâce à son fruit épanoui et à la tendresse des tanins bien présents. Le vin se développe sans aspérité et garde une belle présence savoureuse que souligne une irréprochable fraîcheur. L'équilibre s'impose et se prolonge sans faiblesse et assure une persistance longue et délicieuse.

Ce 2006, plein de charme, ne se départi jamais de sa noble origine, de son rigoureux élevage et de son assemblage idéal. Son apogée : 2010 à 2018.

Opinions de la presse

Le Grand Guide des Vins de France 2009, Bettane et Desseauve, le 01/09/2008
« Beau fruit, texture élégante, tanin frais et pur, vin de classe et de style, qui évoluera sans doute assez vite. »

International Wine Cellar, Stephen Tanzer, le 01/04/2008
« (53% cabernet sauvignon, 41% merlot and 6% petit verdot) Bright ruby-red. Very ripe aromas of plum, mulberry, chocolate and animal fur. Sweet and reasonably deep, with good definition and energy. Finishes with fairly serious but nicely buffered tannins and very good length. This still needs some time to come together.  »

Carnets de Dégustation, Jean-Marc Quarin, le 01/04/2007
« Très belle couleur. Nez fruité, mais un peu sauvage, pas encore totalement défini. Par contre, la bouche est très structurée. Elle offre du gras et un corps allongé et sèveux, très fruité, qui s'achève sur des tanins et une texture veloutée. C'est très bon. Je pense que le nez s'affinera en cours d'élevage.  »

Decanter, Steven Spurrier, le 01/04/2007
« Deep velvety colour, fresh blackcurrants, full and fleshy, purity of fruit and ripe tannins, masses of charm and elegance.  »

erobertparker.com, Neal Martin, le 01/04/2007
« Tasted at the château. This is a very fine Alter Ego. A cool, mineral nose with blackberry, limestone and a scent of gravel and hedgerow. Very fine definition. The palate is quite attacking, racy acidity and a sharpness that lends this such lift and penetration. Very minerally with a silky smooth, very focused finish of blackberry, cedar and blueberries. More reserved that usual, but perhaps more sophisticated.  »

Gault Millau, Jean-Michel Deluc, le 01/04/2007
« Un vin presque noir de par sa concentration, déclinant sur un dégradé plus violet. Au nez, le vin exprime finesse et maturité sur des arômes de fruits à noyaux. Avec l'aération arrivent les notes d'élevage assez douces: vanille, cannelle, poivre blanc. L'ensemble est soyeux. En bouche, l'attaque est veloutée, le vin coulant, avec une structure soyeuse où les tannins sont doux mais tiennent le vin sur une bonne longueur.  »

International Wine Cellar, Stephen Tanzer, le 01/04/2007
« Bright ruby-red. Very ripe aromas of plum, mulberry, chocolate and animal fur. Sweet and reasonably deep, with good definition and energy. Finishes with fairly serious but nicely buffered tannins and very good length. This still needs some time to come together. »

Vinifera, Jacques Perrin, le 01/04/2007
« Pour la première fois l'assemblage de ce vin comprend 6% de petit verdot. Joli nez, très fruits rouges, épices, relativement linéaire à ce stade. La bouche offre une texture suave, très caressante. L'ensemble est gourmand et équilibré et l'on aurait tort de bouder son plaisir.
 »

Wine Enthusiast, Roger Voss, le 01/04/2007
« The second wine of Château Palmer is dominated by new wood, with high black fruit flavors. The acidity is high, yielding vibrant fresh fruit, but not much concentration. »

Wine Spectator, James Suckling, le 01/04/2007
« Spicy and delicious. Shows loads of fruit, with fine tannins and a long finish. Very pretty and juicy. »

www.greatbordeauxwines.com, Izak Litwar, le 01/04/2007
« delicate, tasty and incredibly charming wine. »

www.jancisrobinson.com, Jancis Robinson, le 01/04/2007
« Excellent depth of crimson. Very full, fresh, ripe fruity aroma – much more so than Pavillon Rouge just tasted in fact. Though a little taut and drily inexpressive on the palate. This is not as early maturing as the original Alter Ego mission statement might suggest. Very easy on the finish though. Well made by a gentle hand. Slightly hollow towards the finish. Juicy, sweet crunchy fruit – hint of spice (because of the Petit Verdot?). Just a lack of impact on the back palate.  »

Wine-Times, Helmut O. Knall, le 01/12/2006
« nc  »

BORDEAUX Aujourd'hui, Franck Dubourdieu, James Lawther et Christophe Tupinier, le 30/11/-0001
« Nez floral, fruité, sur des notes de cerise noire. La bouche est charpentée et bien équilibrée entre une certaine rigueur et le velouté des tannins. Beau classique. »

Millésimes

Fermer