Alter Ego > 2000

Le plaisir et la longévité
Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

Le printemps, particulièrement humide, a requis beaucoup de vigilance et d'attention de la part des vignerons. L'été a véritablement commencé après mi-juillet, et a permis au raisin de mûrir lentement et longuement.

La sècheresse a duré jusqu'aux vendanges ; si les degrés ont été bons, sans pour autant atteindre les niveaux de 1999, la richesse des composés phénoliques a été extraordinaire.

La qualité du fruit, associée à des tanins mûrs et soutenue par une acidité suffisante ont produit un grand Margaux de longue garde.

Date de vendanges : du 21/09/2000 au 07/10/2000

L'assemblage

Merlot : 67 %
Cabernet Sauvignon : 33 %

Potentiel de garde

2020. A boire.

Dégustation

A ce beau levé de rideau répond une palette aromatique d'une grande variété : tout d'abord les pâtes de fruits noirs s'imposent (myrtille, griotte, mûre), suivent en rangs serrés les épices (vanille, cannelle, poivre blanc), le tabac blond, le cuir , le moka, la mousse et de subtiles touches de truffe.

En bouche tout se confirme dès l'attaque : le fruit parfaitement mûr explose et se laisse soutenir par un bel ensemble de tanins satinés et une magnifique fraîcheur. Le vin se développe sans contrainte et charme aussitôt par sa douce puissance, son moelleux et son impeccable persistance. Bien que riche, il reste harmonieux, racé et extrêmement savoureux.

Le grand millésime, le terroir de Margaux, autant d'éléments heureux que nous retrouvons dans cette bouteille. Grand vin. On pourra le conserver jusqu'en 2025 sans problème dans une bonne cave.

Opinions de la presse

Decanter, Alex HUNT, le 01/01/2007
« Richly Floral, black fruit aromas. Full, exotic, oaky. Needs time to integrate but very promising.  »

winereviewonline.com, Michael Apstein, le 01/03/2006
« No surprise that we see excellence here, given the vintage. Supple and succulent, this is more opulent than the 1999 Alter Ego.  »

Der Feinschmecker, Ul. Sautter, le 01/03/2003
« Ein "Nasenwein". Wunderbar süsse Würze: Vanille, Cassis, Brombeere, Schwarzkirschen und Kuvertüre, auch Noten von Pomeranze - fast wie ein Rioja. Am Gaumen zeigt " Alter Ego" viel Balance, Eleganz, Harmonie, Schmelz. "Vornehm", liest man in einer Notiz. Der Gerbstoff ist samten, der Abgang saftig.  »

Vintage International, le 01/03/2003
« Epicé, fruit noir, bouche soyeuse, très dense, riche. Très prometteur, vin équilibré, structure parfaite »

La Revue du Vin de France, Pierre Casamayor, le 01/02/2002
« Belle robe brillante. Nez de fines épices, mûr, avec un boisé discret. La bouche a du volume et de la maturité. Style plus en rondeur que Palmer, avec beaucoup d'expression aromatique et une trame satinée, aux tanins lissés. Finale bien allongée, avec de l'éclat.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/02/2002
« Comme dans plusieurs autres propriétés du Bordelais, le second vin ne sert plus ici à caser les lots n'entrant pas dans la composition du grand vin. Il s'agit plutôt d'élaborer un cru reflétant les caractéristiques, le terroir et la qualité du frère aîné. L'Alter Ego de Palmer s'impose comme l'un des meilleurs seconds vins de son appellation. Composé aux deux tiers de merlot et pour le reste de Cabernet sauvignon, le 2000 est dense et souple, tout à la fois mûr, doux et persistant.  »

The Wine Advocate, Robert Parker, le 01/02/2002
« Palmer's second wine, the 2000 Alter Ego exhibits plenty of plump, fat, fleshy fruit, medium to full body, and an accessible style.  »

Decanter, le 01/07/2001
« Very fine, deep colour that sticks to the glass. Good solid blackcurrent fruit, slightly smoky, very well balanced and very good length  »

Wine Magazine, le 01/07/2001
« Bright, rasberry fruit aroma, with smooth tannins and lively fruit. Good rasberry perfume on finish.  »

La Revue du Vin de France, le 01/06/2001
« Nous avons beaucoup aimé.
Nez élégant, de confiture de mûre, cacaoté ; bouche fruitée, avec un joli grain, du gras et une finale fraîche et longue.
 »

La Barrique, La Barrique, le 01/05/2001
« De couleur cerise noire. nez très fumé et boisé, effluve végétal. Bonne matière, vin coulant, longeur moyenne. A boire assez rapidement. »

Vinifera, Jacques Perrin, le 01/05/2001
« 67% Merlot – 33% Cabernet Sauvignon.
L'Alter Ego qui, comme son nom l'indique, se veut un autre vin de Palmer, représente 40% de la production totale.
Robe bordeaux. Le nez se cantonne dans le registre des fruits rouges avec une trace végétale. Attaque souple, milieu de bouche tendre puis la structure se raffermit un peu et la trame, finement découpée, apparaît. Jolis tannins doux et juteux.
 »

Carnets de dégustation, Jean-Marc Quarin, le 01/04/2001
« Couleur : Rouge. Bordeaux. Pourpre. Belle.
1er nez : Net. Intensité moyenne. Très fruité. Mû. Touche plus fraîche de cassis.
Agitation : Plus intense. Assez aromatique.
Bouche : De suite serrée en entrée de bouche, elle se développe avec de la pulpe et du gras. Il y a une toute petite touche verte à fondre à l'élevage, mais c'est bon. Finale puissante. Très bon second vin.
 »

Financial Times, Jancis Robinson MW, le 01/04/2001
« Some traditionalists have been rather snooty about Alter Ego, the new second wine of Chateau Palmer, made from 67% (as opposed to 47%) Merlot but it should not be judged on the same plain as a classed growth. It has been styled deliberately to be drunk young, perfect for those charged with buying wine for airlines and filling the cellars of new restaurants with something that will deliver obvious short-term pleasure but still in the Médoc mould.
This wine has an excellent colour but all of its charms are upfront. Kerpow! goes that fruit on the front of the palate. The mid palate senses ripe fruit in abundance and, although there are obviously fewer layers and much less obvious tannins than in the Grand Vin, it is priced at about the same price as a lesser classed growth that is not likely to deliver as much pleasure so soon.
The most forward wine I tasted in the Médoc. The score reflects its success within the stated (useful) context.  »

La Revue Belge des Vins, le 01/04/2001
« Style classique très distingué ; délicieux claret empreint de finesse.
Pas très puissant, mais intense et raffiné.  »

Millésimes

Fermer