Alter Ego > 1998

Premier millésime du nom, à découvrir
Télécharger la fiche millésime
Les caractéristiques du millésime

Un été extraordinaire, très chaud et très sec en août, et des vignes peu chargées en raisins, ont permis d'atteindre mi-septembre une très grande maturité, tant phénolique que des sucres.

Les pluies incessantes qui ont suivi ont légèrement dilué les sucres sans affecter les composés phénoliques, et ont peu affectées par conséquent la qualité des raisins.

La vinification a été facilitée par une extraction très rapide.

Les vins issus des trois cépages allient le fruit à une grande structure tannique, tout en préservant le style élégant de Palmer.

Date de vendanges : du 24/09/1998 au 09/10/1998

L'assemblage

Cabernet Sauvignon : 56 %
Merlot : 44 %

Potentiel de garde

2015. A boire.

Dégustation

Sur un fond pourpre profond, la robe présente au disque quelques reflets acajou.
Immédiatement, le nez s'offre largement sur des notes de prune, de date, de cassis vite suivies par des épices douces et des touches de violette. Après aération, et un brin de patience, musc et sous-bois parachèvent le tableau.
Sans détour le vin s'impose en bouche par la belle présence d'un fruit bien mûr que souligne une fraîcheur constante. Le support de tanins veloutés confirme une élégance et une présence tout en suavité. Epanoui, équilibré et constant jusqu'à cette fin de bouche particulièrement gourmande, le vin confirme un terroir d'exception et un savoir-faire majeur. Alter Ego est le « deuxième vin » de Château Palmer et, 1998, le premier millésime.
Aujourd'hui à l'apogée, cette bouteille assumera jusqu'en 2018…au moins !

Opinions de la presse

The Wine Addict, Olivier Collin, le 01/05/2006
« Composé au deux tiers de Merlot et représentant un peu plus du tiers de la récolte du Château en 2001, ce vin vise à charmer le dégustateur tout en donnant un aperçu du grand vin qu'est Château Palmer. L'Alter Ego de Palmer 2001 fait surtout montre d'élégance, avec son nez fin de fleurs et de cèdre, de structure élégante et souple en bouche, il lui manque peut-être un peu de chair pour être tout à fait succulent. Finale anisée qui complète bien l'impression d'un fruité agréable. Un très bel accord avec un pigeon confit et grillé avec fond parfumé à l'anis. Ce plat donnait de l'allonge au vin.  »

La Revue du Vin de France, Pierre Casamayor, le 01/02/2002
« Un nez encore fermé, sur les épices, le fruit rouge mûr et la vanille. La bouche est bien structurée, avec une matière masquée par le boisé. Il finit assez expressif mais dominé par son élevage.  »

Decanter, Steven Spurrier, le 01/01/2002
« Alter Ego has been created to offer a wine that can be drunk between two and 15 years of age yet still retains Château Palmer's character. Complex, meaty, toasty, currant perfume and spice nose. Very elegant soft currant fruit, high acidity, deep and perfumed fruit. Good balanced tannins and long robust length. »

Guide des Vins 2002 des Sommeliers, le 01/07/2001
« Robe grenat foncé aux reflets violacés. Nez intense et profond, de fruits noirs mûrs, évoluant vers le zan, la vanille, sur un boisé plaisant et fondu. Attaque souple et volumineuse. Bouche aux tanins gras évoquant les fruits noirs et les épices. Finale ferme, à l'acidité trop présente. Très plaisant dans sa prime jeunesse (rond, gras et sur son fruit), ce vin se durcit aujourd'hui. L'équilibre reviendra avec le temps et la patience.
 »

Revue Belges des Vins, le 01/04/2001
« Style classique très distingué; délicieux claret empreint de finesse. Pas très puissant, mais intense et raffiné.  »

Gault & Millau, le 01/02/2001
« Jeune et brillant, ce vin ne séduit pas par son nez, très marqué par un boisé brûlé. La bouche s'ouvre de même mais se transforme rapidement en une saveur parfaitement ronde et équilibrée. Une jolie structure, une belle tenue et une grande finesse. Un vrai Margaux typé et de bonne garde.  »

La Presse, Jacques Benoit, le 01/02/2001
« Vin bien coloré, aux beaux tannins à la fois serrés et tendres. Élégant. Impeccable  »

Le Devoir, Jean Aubry, le 01/02/2001
« matière superbe, judicieusement boisée  »

Le Journal de Montréal, Claude Langlois, le 01/02/2001
« Alter Ego de Palmer, Margaux. Cher, mais l'un des plus beau de la dégustation ; vin profond, structuré, sérieux, un cran au-dessus de la moyenne.  »

Private Home Tasting, Mats Lindstedt, le 01/01/2001
« colour: blue with a little red
nose: fruitjuice, pepper, vanilla, cinnamon, coffee, ink
taste: fruity, cinnamon, vanilla, young, tobacco, blackcurrant
A young wine, that could use a few more years in the cellar. But already rather approachable. Not
as good concentration as the other. A good wine, but still a second label and it showed. »

SUD-OUEST DIMANCHE suppl Fémina, le 01/01/2001
« Petit frère
Les “ petits frères ” sont les seconds vins accessibles des grands crus. Issus des mêmes terroirs, élevés comme leurs aînés, ils sont vinifiés pour arriver plus tôt à maturité. Ainsi ALTER EGO, le second vin du célèbre château PALMER, est un des vins de Bordeaux les plus prisés. Ce margaux est composé d'une large proportion de cépage merlot, qui lui donne velouté et charnu. Il offre déjà des tanins très assouplis, une palette aromatique riche et élégante, finement boisée. Le millésime 1998 sera prêt à boire à partir de 2001. Chez les caviste.


 »

Wine Spectator, le 01/01/2001
« Very plummy aromas with hints of earth. Medium full-bodied, with silky tannins and a medium finish. Slightly hollow center palate.  »

L'Express, le 01/11/2000
«  … Ce vin impose la générosité du terroir de Margaux. L'attaque apparaît franche et sereine et le vin laisse parler le fruit et l'équilibre derrière une structure tannique assez volontaire.
 »

Wine Magazine, le 01/10/2000
« C'est une texture épaisse avec de la maturité, charme, des fruits noirs avec des notes de cèdre et des tanins souples qui permettront au vin de se développer dans les années à venir. Il est consommable maintenant, mais sera encore meilleur à partir des années 2005.  »

Saveurs, le 01/09/2000
« Digne d'un grand cru!
… Le nez livre des notes de fruits rouges chocolatées et épicés. Comme on s'en doute la bouche est serrée et le bois fort bien intégré à la matière avec une fine touche de cassis en finale. L'ensemble offre un bel équilibre et une perspective de garde qui dépasse la décade. Digne d'un grand cru !
 »

Dieter Mittler, Dieter Mittler, le 01/08/2000
« Epices et poivre, un peu de café un peu de thé, une touche de cuir et de goudron, mais le tout bien dosé et très bien fondu au bois, qui est fortement présent, mais aussi généreux que l'est le tanin, ce qui en assouplit le caractère.  »

La Tribune de Genève, le 01/07/2000
« …Alter Ego de Palmer, mérite l'attention… Ce 1998 se révèle très équilibré, comme le démontre la dégustation. Robe rubis très foncé, limpide, assez brillante ; nez puissant de petits fruits rouges, myrtille, cassis, cerise avec quelques notes végétales, chèvrefeuille ; bouche souple, aromatique, tanins tendres et soyeux ; très belle longueur, finale sur le fruit et un boisé très fin. Un vin qui offre déjà de belles émotions, mais dont les perspectives à dix ans sont très prometteuses.  »

L'Amateur de Bordeaux, le 01/06/2000
« Deuxième mais pas second…

S'il doit se déguster plus tôt, offrant dès ses premières années souplesse et finesse, Alter Ego, comme son nom l'indique, revendique la même typicité que Château Palmer.  »

La Revue du Vin de France, le 01/06/2000
« …Créé en 1998, ce second vin offre davantage de souplesse, mais reste très élégant. Il succède à la Réserve du Général, dont le dernier millésimes disponible est 1997.  »

Revue Belges des Vins, le 01/06/2000
« L' Alter Ego l'autre vin de Château Palmer
On nous fait part de sa naissance avec le millésime 1998. Il succède à La Réserve du Général dont le dernier millésime disponible est le 1997. Ce Margaux générique est produit avec 44% de merlot et 56% de cabernet sauvignon. Son nez développe des arômes de fruits noirs, cerise et de fleurs. La bouche souple à l'attaque s'ouvre sur des tanins mûrs et ronds avec un boisé présent mais fin tout en jeunesse.
 »

LA LETTRE DES GOURMANDS, le 01/05/2000
« A Margaux, Château Palmer crée Alter Ego, né avec le millésime 1998, actuellement mis en bouteille et succédant à La Réserve du Général. Un vin résultant d'un assemblage de 44% de merlot et 56% de cabernet-sauvignon, possédant la typicité de Palmer mais arrivant à maturité plus tôt, souple et fin dès les premières années.



 »

Le Figaro, Nicolas de Rabaudy, le 01/05/2000
« Alter Ego: l'autre Palmer
La reine Elisabeth II a un faible pour les vins du château Palmer, les menus servis au palais de Buckingham en témoignent. C'est que ce troisième cru classé de Margaux, dont le château de pierre blanche attire le regard depuis la départementale n°2, a été au début du XIX siècle la propriété du général anglais Palmer, avant de tomber dans l'escarcelle du banquier Pereire, rival des Rothschild de Mouton et Lafite. Toute l'histoire des crus aristocratiques passe par Palmer. Classé troisième cru classé en 1855, Palmer a depuis longtemps rejoint la réputation des deuxièmes, à la fois son élégance, sa noblesse et ses prix. Pendant la traversée du désert du Châteaux Margaux, dans les années 70, il a même devancé Margaux, les millésimes le prouvent. D'une étonnante régularité, son terroir a donné des vins d'anthologie en 1959, 1961, 1970, et plus près de nous en 1983, 1989 et 1998: le velouté, le moelleux, l'équilibre font la gloire de Palmer. En 1998, Franck Mähler-Besse a décidé de renouveler son deuxième vin, La Réserve du Général: "Il s'agissait de conserver le style de Palmer, mais avec un vin parvenant plus tôt à maturité", indique-t-il en dégustant les deux derniers millésimes. Ainsi est né Alter Ego, plus chargé en Merlot que son aîné. Quoique deuxième vin, il bénéficie d'un élevage identique au premier: 17 mois dans le chêne (25 à 30% de barriques neuves). Destiné en priorité à la restauration, Alter Ego sera au mieux de sa forme deux à trois ans après mise en bouteille. Et joue financièrement les modestes.




 »

Trade tasting organised by Siche, Tom Cannavan, le 01/05/2000
« Dark, dense and vibrant crimson colour. The nose is suffused with creamy cappucino and tobacco oak at the moment, but there is a very nice, ripe quality of fruit beneath that is juicy and dark. Ripeness is evident on the palate too, with silky tannins and very good length. This is a very nice claret with the balance to drink or cellar. »

VIN SPIRITUEUX BOISSONS, le 01/05/2000
« Sortie d'Alter Ego de Palmer
Château Palmer (appellation Margaux) lance Alter Ego de Palmer, qui remplace La Réserve du Général dont le dernier millésime est de 1997. Alter Ego de Palmer est donc né en 1998. Ce n'est pas un "second vin" au sens traditionnel du terme, mais un "autre vin" issu de vendanges faites sur des parcelles identifiées de vignes âgées de 20 ans en moyenne. Comprenant 77% de merlot et 23% de cabernet-sauvignon, Alter Ego de Palmer représente 40% de la récolte de la propriété. Ce vin peut être bu jeune tout en ayant un bon niveau de qualité. Il reste dans le haut de gamme.



 »

CUISINE ET TERROIRS, le 01/04/2000
« Alter Ego de Palmer
Pour son premier millésime, l'alter Ego de Palmer affirme une forte personnalité. Dominé par le Cabernet-Sauvignon, mais fortement empreint de merlot (44%), le vin affiche une insolente robe sombre. Le nez est pur l'heure quelque peu hermétique, tandis que le vin fait montre de puissance et d'une certaine fermeté en bouche. Quant aux tanins, ils sont mûrs, ce qui présage bien de l'avenir. Dix ans seront nécessaires pour qu'une certaine grâce apparaisse...



 »

magnumvinum.fr, le 01/01/2000
« Alter ego de Palmer 1998, l'étoffe des beaux margaux
Longtemps, le Château PALMER n'a pas souhaité réaliser un second vin. L'Alter ego de Palmer est né il y a seulement quelques millésimes. C'est heureux pour le grand vin, qui bénéficie ainsi d'une sélection plus affinée, mais ça l'est aussi pour cette création qui, même si elle n'atteint pas tout à fait à la dimension identique que suggère son nom, constitue un véritable " Palmer bis ". Dans les traces de son illustre aîné Ce qui caractérise le plus exactement ce fameux cru de Margaux se résume en deux mots : finesse et équilibre. C'est exactement ce que l'on rencontre avec l'Alter Ego 1998. Le vin possède une belle couleur assez dense et profonde. Son nez de petits fruits rouges ne souffre d'aucune note lourde ou grossière, le boisé n'est en rien tapageur. En bouche, cette impression d'élégance persiste et s'exprime, avec une construction en fraîcheur et en longueur, une chair soyeuse et une structure élancée qui sont la marque des beaux margaux. Il y a des seconds vins qui sont de pâles copies de leur aîné, d'autres qui ne témoignent que de l'hétérogénéité qualitative de leur cru. D'autres enfin rappellent avec fidélité, mais dans un registre plus précoce, le caractère, le style et la personnalité de leur cru : c'est de cette étoffe qu'est fait l'Alter Ego.


 »

Millésimes

Fermer